Contemplation 1/3

 
 
 Quand Louis avait un moment de libre il allait à pied jusqu’au Centre Pompidou qui avait pris l’habitude d’exposer à intervalles réguliers une nouvelle partie de ses collections de sorte que Louis découvrait chaque fois une œuvre d’un artiste qu’il ne connaissait pas. Il trouvait formidable d’être surpris par une sculpture ou une peinture qui semblait nouvelle à ses yeux bien qu’elles aient pu avoir été réalisées des décennies auparavant.

Le peintre était poète

 
Enzo Cucchi « Regard d’un tableau blessé [Sguardo di un quadro ferito », 1983. Sourcing image : exposition des collections du Centre Pompidou, septembre 2013 (photo The Plumebook Café)

Enzo Cucchi « Regard d’un tableau blessé [ Sguardo di un quadro ferito », 1983. Sourcing image : exposition des collections du Centre Pompidou, septembre 2013 (photo The Plumebook Café)

Louis était plus attiré par la contemplation des œuvres d’art, qui tiraient son imagination du sommeil où les tracas quotidiens l’avaient plongée, que par les vitrines des magasins qui l’incitaient à acheter des choses dont il pouvait la plupart du temps se passer.
 
Le principe de nouveauté était relativisé et l’idée de mode laissée pour une fois de côté. La mode dans l’art était tout ce qu’il détestait. Il en venait à refuser de visiter les expositions à succès, ayant décidé de ne se rendre dans un musée ou une galerie que sous l’effet du hasard ou d’une impulsion qui ne devait rien aux informations de la presse qu’il assimilait à de la publicité.
Louis aimait demeurer devant une œuvre, immobile, rêveur, transporté par la contemplation.
Le jour où il s’était arrêté devant Cucchi, un homme âgé passa entre lui et le tableau. Cet homme était accompagné d’une femme qu’il précédait de deux ou trois pas, faisant ses commentaires à haute voix pour qu’elle l’entendît et sût par avance ce qu’il pensait de la peinture qu’elle allait découvrir à son tour. Il n’aimait pas la figuration de Cucchi, il paraissait agacé de la voir ici. Et Louis vit le tableau blessé détourner le regard.  
 

Flash infos artiste

Enzo Cucchi.  Né en 1949. Peintre italien, plus attiré à l’origine par la poésie et l’écriture que l’art pictural.
Il a appartenu dans les années 70 au groupe de la « Transavanguardia », la Transavant-garde qui s’affirma lors de la Biennale de Venise en 1980.
L’artiste utilise des formes et des motifs inspirés des paysages, des traditions et des légendes de son pays natal. Ses représentations mêlent avec humour la nature, l’histoire et la culture aux techniques du monde moderne. Il n’utilise pas la couleur à des fins esthétiques mais pour exprimer une idée, un mouvement. Son travail s’accompagne souvent de textes poétiques dont certains ont été publiés.
 Enzo Cucchi est principalement connu en Italie et aux Etats-Unis. Sa première rétrospective a eu lieu au Guggenheim de New-York en 1986.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*