Pour une nouvelle Esthétique

DÉF. Esthétique. N.f. 1°. Science du sentiment. Spécialt. Science du Beau dans la nature et dans l’art. « Le nom seul de l’Esthétique m’a toujours émerveillé (…) il me fait hésiter entre l’idée d’une Science du Beau (…) et celle d’une Science des Sensations » Paul Valéry (Variété IV) cité par Le Robert.   Hervé […]

J’oublie tout !

C’est décidé… J’interromps Bee qui est plongée dans la lecture de ELLE pour lui parler des idées qui me taraudent à l’instant où nous élançons sur l’autoroute du sud.

Les commentateurs

« Notre identité est glissante, la vie est un processus infini de métamorphoses. » Breyten Breytenbach (Écrivain sud-africain né en 1939 dans la province du Cap) Sont comme au théâtre Félix Vallotton (1865-1925) « Au Français, 3e galerie » (sans précision de date). Huile sur toile sur le thème des « Impressions de théâtre. Sourcing […]

Se servir de la vie

J’ai entendu Fabrice Luchini expliquer à la radio qu’il lit Rimbaud sur scène pour, soyons larges, trente mille personnes en France qui peuvent être intéressées par sa performance. Trente mille sur un total de soixante cinq millions d’habitants.  Rien d’étonnant. Chaque chose n’existe qu’à travers le regard de celui ou de celle qui la font […]

Tournés vers l’avenir

« Dans ce désordre total où l’absurde guette chacun à chaque heure de chaque journée, la ville devient un immense chant poétique pour échapper à la folie d’une société qui n’est là que pour piller. » Jean-Loup Pivin in REVUE NOIRE (été 1996). Bibliothèque The Plumebook Café Pivin écrivait cela à propos de la ville […]

Jean-Michel Basquiat et la liberté d’expression

« Jean-Michel Basquiat se voyait comme un artiste mais cela dissimulait sa capacité profonde à agir comme une sorte d’oracle qui distillait sa perception du monde extérieur jusqu’à en tirer la quintessence… » Fred Hoffman, 1994 (« Les années déterminantes, 1981-1983″ pour le livre mentionné sous l’image, p.129) [Hoffman a travaillé avec Basquiat pour la production […]

La statue qui accoucha d’un arbre

  Claude Lévi-Strauss, dans son livre publié en 1993 chez Plon : « Regarder, Écouter, Lire », reprenant à son compte les mots de Kant à propos de l’art considéré comme finalité sans fin.    Le temps ne fait rien à l’affaire Supprimer au hasard dix ou vingt siècles d’histoire… Claude Lévi-Strauss (livre cité)  

Étrange beauté du passé

Au diable le passé. Ce vieux nostalgique. On lui fait la nique. Tueur de présent. Dit que tout  était mieux avant. On va lui crever les yeux. Pour le rendre heureux. Chanson improvisée (sur un air de Brigitte Fontaine) DÉF.  Etrange. Adj. 1°. Étranger. 2° Qui est en dehors de l’ordinaire, n’est pas commun.   […]

Portrait d’artistes en bêtes de sexe

 LE CRITIQUE du New York Magazine de 1987 se demandait à propos de la « Bad Painting » de David Salle si l’on pouvait faire de l’art en étant un nihiliste. Voilà de quoi Salle était taxé. À l’inverse le critique du TIMES faisait remarquer que les peintures de l’artiste comportaient plusieurs parties juxtaposées sans […]

Un nouveau défi à l’intelligence

Voltaire, de son vrai nom Arouet (1694-1778), le bourgeois laborieux qui cultive sa terre et pourfend les injustices, qui soutient à Ferney (aujourd’hui Ferney-Voltaire) une industrie horlogère française concurrente de la toute puissante industrie suisse, auteur de pièces et de romans, conseiller des rois, auteur d’un dictionnaire philosophique, inspirateur des idées de la Révolution, dont […]

Plus d'articles