Une si longue histoire

Une relation qui touche à sa fin

François Auguste Biard « Esclaves sur la côte ouest de l’Afrique », vers 1933. Sourcing image : « The film art of Isaac Julien », Center for Curatorial Studies Museum (2000). Bibliothèque Vert et Plume, 2008

1. Les victimes d’une crise économique manifestent d’abord leur étonnement que les choses changent. Ces personnes pensaient que rien ne pouvait leur arriver.

Du « rien ne peut nous arriver » on est passé au « rien ne doit nous arriver ». L’idée a germé que l’on a souscrit auprès de l’Etat qui nous gouverne un contrat moral d’assurance tous risques. Cool !

 

2. Le citoyen « moderne » se pose moins la question de la réciprocité des obligations que celle de l’inégalité des droits.

3. Un joueur a gagné une somme faramineuse et, décidant de garder l’anonymat, fait un don important à sa commune. Sur un plateau de télévision les invités commentent l’évènement. Le journaliste de la chaîne leur demande ce qu’ils pensent de ce geste. L’un des invités, le visage rond, l’air d’un faux naïf intervient : »Je pense qu’il aurait mieux fait (en parlant du donateur) de frapper à la porte de chaque personne dans le village et de leur donner directement une somme d’argent. Ils auraient été vraiment heureux. »
Coupez !!

Magazine VU « Colonisation », couverture de VU magazine (mars 1934). Sourcing image : illustration d’un article du « Monde » consacré aux études postcoloniales, avril 2010 (archives Vert et Plume

4. Les habitants des pays européens, les Français par exemple qui ont pris des engagements de mille sortes tout au long de leur histoire coloniale, continuent pour la plupart de vivre et de revendiquer (gueuler, défiler, injurier, protester, séquestrer) comme si l’Afrique n’existait pas, Afrique du nord et Afrique noire (nègres, bougnoules, blacks, beurs, foutus arabes, foutus nègres, nous aussi on a des problèmes, eux au moins ont toujours été pauvres, rien n’a changé, de quoi se plaignent-ils ?).

Changer le monde… des autres

5. LA FIXITÉ DES RÔLES. Le Blanc est riche, le Noir est pauvre. Le Blanc commande, le Noir obéit. Le Blanc travaille, l’Arabe est paresseux. « Le Blanc parle, le Noir rit » (Paul Morand dans « A.O.F »., 1928) Pourquoi voulez-vous que les choses changent ? Retour à la case n°1. Restez-y 2 tours.

Image de gauche : Pieter Hugo « Nigeria », photographie (2008). Sourcing image : téléchargement web – Image de droite : Hugues Lawson-Body « Jeunes parisiens », 2010. Sourcing images : « Jeunes Parisiens » aux Editions 19/80 (nov.2010) – textes de William Klein Oxmo Puccino, Jay Smith & Marc Beaugé. Bibliothèque Vert et Plume, mars 2011

6. Rentrer dans Paris en arrivant d’Afrique (l’avion d’Air France s’est posé une heure plus tôt à peine sur une piste de l’aéroport de Roissy). La ville se met tout juste en mouvement. Les gentils petits Blancs bien habillés, bien nourris, bien logés vont à l’école. Ils traversent la rue sur le passage clouté quand le feu piéton est vert. Toutes les voitures s’arrêtent pour les laisser passer, même les motos, sauf les vélos peut-être. Quand leurs enfants sont trop petits, les parents les accompagnent jusqu’à la porte de l’école, des fois qu’un Arabe les prendraient pour les violer surtout les garçons en short de foot. Devant le lycée, en attendant que les cours commencent, les  grands à l’esprit frondeur posent leur cul par terre sur le goudron pour fumer une clope. L’air de se faire chier.

Stephan Balkenhol « Homme-Femme », 1983. Sculptures en bois. Sourcing images : catalogue de l’exposition Balkenhol au musée de Grenoble, hiver 2011 (bibliothèque Vert et Plume, janv.2011

7. Y a-t-il un rapport entre identité ethnique, couleur de la peau, épaisseur des lèvres et configuration du sexe ?

8. De très nombreuses personnes n’ont pas d’avenir économique, dans le sens où elles ne possèdent pas la capacité de s’élever dans la hiérarchie des classes sociales. Elles ne connaîtront jamais d’aisance financière. A moins de vivre à la campagne où les crises économiques seraient moins cruelles, elles ont toutes les chances d’être laminées. Reste les combines et… la religion qui aide paraît-il à oublier. On disait la même chose au Moyen-âge.

 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*