Une femme à sa fenêtre

Par Amélie Aurelle et François Valménié
PORTRAITS
Lire A bicyclette et Le Théâtre de la vie

Les années couleur succédaient à peine aux années noires

Jean Hélion, 1947. Sourcing image : ancien n° du magazine « L’œil ». Collection Vert et Plume

Jean Hélion, 1947. Sourcing image : ancien n° du magazine « L’œil ». Collection Vert et Plume

« Cet homme est allé aux choses, aux fleurs, aux paysages, aux femmes. »
(Jean Hélion à propos de son tableau « au cycliste » – voir dans en fin d’article le Flash consacré aux artistes -, par Malten Boisset « C’est l’heure d’aller voir Hélion », Le Matin – 22 juin 1984, cité dans la fiche pédagogique de l’expo Hélion au Centre Pompidou, fin 2004.

On avait besoin de rire et d’aimer

Charlie Chaplin "The Great Dictator" (titre américain original), film sorti sur les écrans de N.Y. le 15 octobre 1940. Sourcing image : "Lr Monde", juin 2010. Archives Vert et Plume

Charlie Chaplin "The Great Dictator" (titre américain original), film sorti sur les écrans de N.Y. le 15 octobre 1940. Sourcing image : "Lr Monde", juin 2010. Archives Vert et Plume

Le film sortit en France après la guerre, le 4 avril 1945 et remporta un grand succès : 8 millions d’entrées.

La nouvelle du suicide de Drieu la Rochelle me laissa indifférente

Daniel Johnston « Heil Hitler ! », 2006. Sourcing image : Cahiers de dessin contemporain, collection « Dans la marge » - Editions Arts Factory (2007). Bibliothèque Vert et Plume, 2009

Daniel Johnston « Heil Hitler ! », 2006. Sourcing image : Cahiers de dessin contemporain, collection « Dans la marge » - Éditions Arts Factory (2007). Bibliothèque Vert et Plume, 2009

Le 16 mars 1945, on retrouve Drieu, sur un fauteuil, mort par trois tubes de Gardénal et par inhalation de gaz de ville. (extrait de « L’année 1945 », colloque Paris IV-Sorbonne, janv.2002)
« Pour ce pessimiste, l’avènement du fascisme correspondait au fond au suicide de l’humanité. » Jean-Paul Sartre (Portrait de l’antisémite, Les Temps Modernes – 1945)

Je lisais pour tenter de comprendre ce qui s’était passé

« …les maisons ouvrirent les yeux, les chemins s’animèrent, et retrouvant de la voix pour hurler des galanteries, ils jzzttèrent lezurs fleurs fanées aux femmes qui attendaient, sur le môle des gares, le retour improbable de leurs maris partis
Les croix de bois (page 2)

Yves Brayer, illustration pour la "Jument Verte" de Marcel Aymé (Gallimard, 1956). A droite : Couverture collection "Le Livre de Poche" des romans de Roland Dorgelès "Les Croix de Bois" (1919) et de Jacques Perret "Le Caporal Epinglé" (1962). Bibliothèque Vert et Plume

Yves Brayer, illustration pour une édition de 1956 de la "Jument Verte" de Marcel Aymé (roman paru en 1933). A droite : Couverture collection "Le Livre de Poche" des romans de Roland Dorgelès "Les Croix de Bois" (1919) et de Jacques Perret "Le Caporal Epinglé" (1947). Bibliothèque Vert et Plume

« Coups de sonnette et coups de sonnette. Silence. Le timbre faisait son chemin là-bas dans les rêves.
Coups de sonnette et coups de sonnette. Silence. Puis au bout du couloir une porte qui s’ouvrait et, sur le plancher craquant, un pas nu. Contre la porte, une voix qui savait déjà:
C’est toi? »

(dernières lignes du Caporal Épingle)

Beaucoup plus tard, les langues se sont déliées

Joseph Heinrich Darchinger "Bonn" (ancienne capitale de la R.F.A.), 1958. Sourcin image : Magazine « L’œil », n° de septembre 2010. Collection Vert et Plume

Josef Heinrich Darchinger "Bonn" (ancienne capitale de la R.F.A.), 1958. Sourcing image : Magazine « L’œil », n° de septembre 2010. Collection Vert et Plume

FICTION
Ce jour-là, dans mon salon fleuri, je recevais deux de mes meilleures amies. Comment en étions-nous venues à reparler de ces horreurs ?
Grete : « Vous vous souvenez quand nous étions encore étudiantes ? »
Eva et Doris avaient pouffé de rire.
C’est encore moi qui ai ensuite posé cette question saugrenue :
« Vous saviez que cette horrible odeur la nuit était celle des cadavres de prisonniers qu’ils brûlaient ? »
« Mon Dieu ! Cette odeur ! Si seulement on avait su ! » s’était exclamé Doris. Elle avait fixée longuementssé les yeux quand je l’avais fixée longuement sans faire de commentaire.

Samuel Kunz (avec sa femme), Oberbachem, près de Bonn - juillet 2010. Ancien gardien du camp de Belzec (Pologne) mis en examen pour complicité dans l'assassinat de 434 000 juifs entre janv.1942 et juill.1943. Sourcing image : "Le Monde", 07.10.2010 (archives Vert et Plume)

Samuel Kunz (avec sa femme), à Oberbachem près de Bonn - juillet 2010. Ancien gardien du camp de Belzec (Pologne) mis en examen pour complicité dans l'assassinat de 434 000 juifs entre janv.1942 et juill.1943. Sourcing image : "Le Monde", 07.10.2010 (archives Vert et Plume)

Eva avait rompu le silence qui était devenu pesant : « Oui, c’était horrible. Je me demande encore comment nous avons pu en arriver là ? »
Je me posais la même question, et n’avais pas encore trouvé de réponse satisfaisante.
J’avais tendu mon paquet de cigarettes à Doris qui en avait pris une.
Nous n’allions pas nous disputer maintenant à propos de Hitler et de la guerre.

Cela avait tout l’air d’un mauvais rêve

Winsor McCay « Little Nemo in Slumberland » 31 juill.1910 (éditions Aldo Garzanti, 1969 – Trad.française editions Pierre Horay). Source: bibliothèque Vert et Plume

Winsor McCay « Little Nemo in Slumberland » 31 juill.1910 (éditions Aldo Garzanti, 1969 – Trad.française editions Pierre Horay). Source: bibliothèque Vert et Plume

Le 23 juillet 1945 s’était ouvert à Paris le procès de Philippe Pétain qui se termina le 15 août par sa condamnation à mort pour trahison. Conformément au vœu du jury, la peine fut commuée en réclusion à perpétuité et le condamné incarcéré sur l’île d’Yeu. L’occasion pour la France de tourner une nouvelle fois sa vesterts ». Le pays allait se diviser en pétainistes et anti-Pétain.
Désormais, il y aurait le bon Pétain, celui de 14-18 et de l’armistice de 1940, et le mauvais, celui qui aurait agi sous l’influence de Pierre Laval, son chef de gouvernement. Les historiens modernes ont montré que Philippe Pétain était encore plus pernicieux qu’on l’avait imaginé. Non seulement il avait soutenu par conviction politique la collaboration avec l’Allemagne mais, dès les premiers jours de l’Occupation, il avait personnellement pris soin d’appliquer au-delà de ce qui lui avait été réclamé la politique antisémite prônée par les Nazis.

FLASH ARTISTES & ÉCRIVAINS

Marcel Aymé. (1902-1967). Originaire de Franche-Comté o^se situe l’action de ses « Romans de la Province » dont La Jument Verte fait partie. Un livre mémorable, longtemps mis à l’index par l’Église catholique…, dans lequel est raconté un épisode de la guerre de 1870 pendant laquelle les Prussiens occupèrent une partie de la France.
Charlie Chaplin. (1889-1977) The Great Dictator était son premier vrai film parlant qui effraya les producteurs américains à sa sortie, soucieux de ne pas déplaire à l’Allemagne nazie avec laquelle de nombreux industriels travaillaient. Certains ont prétendu que Hitler avait vu le film en projection privée, ce qui paraît invraisemblable.
Josef Heinrich Darchinger. Photographe allemand peu connu en France (un livre en français aux Editions Taschen). Ses photos en couleurs constituent un témoignage sur la société allemande au lendemain de la guerre, entre 1952 et 1967. La photo ci-dessus illustre le rapide changement de la condition féminine en Allemagne, les femmes trouvant facilement du travail et des responsabilités puisqu’un grand nombre d’hommes, y compris les plus jeunes, avaient péri durant les guerres hitlériennes.
Roland Dorgelès
. (1885-1973) Son roman Les croix de bois lui a été inspiré par sa propre vie de soldat durant la guerre de 1917-1918.
Jean Hélion. (1904-1987). Hélion était le nom d’artiste de Jean Bichier. Installé à N.Y. en 1940, il revient en France, est arrêté et déporté en Silésie d’où il réussit à s’évader en 1942. Repasse par Paris avant de rejoindre N.Y. où il épouse la fille de Peggy Guggenheim dont il divorcera plus tard pour se remarier en 1963.
Amusant de comparer la peinture présentée en début d’article avec celle-ci réalisée avant la guerre :

Jean Hélion "Au cycliste", 1939. Sourcing image : fiche pédagogique de l'exposition Hélion au Centre Pompidou fin 2004.

Jean Hélion "Au cycliste", 1939. Sourcing image : fiche pédagogique de l'exposition Hélion au Centre Pompidou fin 2004.

Daniel Johnston. Né en 1961. Dessinateur, chanteur et musicien pop américain.
Windsor McCay. (1867-1934) Dessinateur américain de bandes dessinées dont Little Nemo est le personnage le plus célèbre.
Jacques Perret. (1901-1992) Comme Dorgelès, son roman est inspiré de son expérience personnelle de la guerre (celle de 1940, cette fois) et de la captivité

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*