Archives du mot-clé Tuileries

Nos étés trop courts

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! Charles Baudelaire extrait de « Chant d’Automne » – Les Fleurs du mal – Spleeen et idéal (1857) La douceur éphémère d’un soleil couchant « Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant. »

La vie au grand air

De F à T F comme Femmes Ces deux femmes sont si proches du modèle vivant qu’on les dirait surprises par l’artiste allongées en tenue d’Ève dans le parc inondé de soleil. Cliquer sur l’image pour l’agrandir

, classé dans : Carnets
Plus d'articles