Archives du mot-clé Paris

À l’ombre de Paris

  « Parler de Paris est l’étude de toute la vie, et il faut une tête bien faite pour ne pas se laisser cacher le fond des choses par la mode, qui en ce pays dispose plus que jamais de toutes les vérités. » Stendhal, extrait de « Les mémoires d’un touriste », 1837 (Poche […]

Ainsi en est-il de notre pays…

La bourgeoisie d’affaires détient l’essentiel du pouvoir politique et économique en France depuis le temps de la Monarchie de Juillet. Louis-Philippe, ce nom vous dit quelque chose, roi des Français de 1830 à 1848, encore 13 ans cela fera au total deux cents ans. En voici pour preuve un texte de Stendhal écrit en 1937 […]

Nouveaux maîtres de la couleur

Nous n’étions pas retournés à Paris depuis plusieurs mois. Nous attendions la FIAC [Foire Internationale d’Art Contemporain], qui se tient chaque année au Grand Palais dans les derniers jours d’octobre. Deux artistes nous ont frappés : l’une allemande née en 1961, vit à Berlin l’autre français né en 1950 à Sallanches (Haute-Savoie) vit à Lyon. […]

Les tartines du matin

Moitié éveillé moitié endormi, les cheveux ébouriffés, la verge raidie, je me suis levé pour ouvrir en grand les portes-fenêtres donnant sur notre minuscule balcon parisien. Respirer les premires particules fines de la journée, entendre les premiers sifflets de flics à moto escortant la voiture d’un ministre en route pour Orly, renifler les odeurs de […]

, classé dans : Journal

« Taxi ! »

J’embrasse mon fils qui m’a accompagné jusqu’à la station de taxi de la place Gambetta. Me dirige vers la première voiture. Lui me crie qu’elle est déjà occupée ! Voyons la seconde. Elle a de belles vitres teintées, la clim, tout.  J’ouvre la portière arrière. .. Ils vous plaisent ? demande-t-elle

, classé dans : Carnets

Échapper à l’ennui

« Nous voulons être charmés,  L’ennui est notre ennemi mortel. Nous ne sommes  tellement désireux d’apprendre, d’être changés, de devenir meilleurs : mais d’échapper à l’ennui. » Paul Gadenne [1907-1956] « À propos du roman » (éditions Actes Sud, 1983)   « Il est presque impossible de ne pas aimer ce qui plaît, et de […]

Manhattan-sur-Seine

1.  Depuis la terrasse de la fondation Louis Vuitton  la ligne de crête des immeubles de la Défense semble surgir de la végétation luxuriante du jardin d’Acclimatation. Elle rappelle la vue que l’on a depuis Central Park, à New-York, sur la ceinture d’immeubles qui domine les arbres et donne l’illusion que la nature est partie […]

, classé dans : Carnets

Nocturnes – 3/3

Nostalgie de la nuit   « Si par hasard, / Sur l’Pont des Arts  /  Tu crois’s le vent, le vent fripon  /  Prudenc’ prends garde à ton jupon, /  (bis) Georges Brassens « Le Vent », refrain.

La prise du pouvoir

Place à l’imagination ! MOTEUR !  Une pluie fine a commencé à tomber sur Paris. Les voitures se pressent dans les rues, pare-choc contre pare-choc. Sur les trottoirs les piétons vont à la file indienne. En les voyant ainsi, je pense à des colonnes de bouteilles vides entraînées sur un tapis roulant, si étroit à l’approche des […]

Sur la neige

Le ski, délicieusement élitiste Chaque année à l’approche de l’hiver les médias, briefés par les services de presse des stations, communiquent aux Français les niveaux d’enneigement, ceux du remplissage des hôtels et des locations. Ah ! quelle invraisemblable émotion ! L’air frais vous inonde le visage, on croit voler. .. La vitesse augmente, on se […]

Identités

 Montrez-moi vos papiers Cela se passait à Paris. Il ne se souvenait plus pour quelle raison quelqu’un au bureau lui avait demandé s’il avait une carte d’identité sur lui. Il avait regardé la personne d’un air étonné avant de répondre qu’il n’en avait jamais eu.

Le jardin d’Éden

Un temps et un lieu qui évoquent ceux de la Création dans la Bible, quand rien n’existe, que tout est  possible, comme de créer une nouvelle famille, à la suite de celles qui nous ont précédés.

, classé dans : Carnets

Les yeux grand-ouverts

Mise à jour : 18 juin 2013 Coupé / collé-décalé Michel et lui se sont retrouvés ce matin-là pour boire un café et croquer un croissant à l’angle des rues du Louvre et Jean-Jacques Rousseau. Ils ont l’intention de visiter l’exposition du musée Guimet consacrée aux anciennes pierres de lettrés chinois, en passant par le […]

La Ville-Soleil

Et si Paris était au fond la seule ville en France ? Disant cela, il avait conscience d’en choquer plus d’un. Pourtant il n’est pas né à Paris. Mais dès qu’il fut en âge de voyager seul, il prit le premier train direction Gare de Lyon. Logeait rue Bonaparte chez un cousin germain. Adulte, il s’y […]

Je pense à mon pays

INTRODUCTION. Une dame d’un autre âge, qui vivait dans la maison construite par ses parents entre les deux guerres mondiales de 14-18 et 39-45 avait commencé à faire parler d’elle quand beaucoup  imaginaient qu’elle était peut-être morte. Encouragée par ses enfants, elee  s’était résolue à vendre sa propriété à un promoteur qui en convoitait le […]

Des animaux en pension

« Regarde ! Un troll ! » crie le gamin qui s’y connait « Papa, est-ce que tu sais ce que mange un troll ? » « Des mots. Ceux qu’il préfère sont les mots du jardin. » « Les quoi ? »

Chasse à l’art

Nicolas Piollet, petit voyage à Paris, octobre 2011. 2.- Lire : Nos étés trop courts C’était à celui qui les apercevait le premier P comme Photographe J’habite à la campagne, enfin ce qu’il en reste dans un département comme la Haute-Savoie dont la population s’accroît depuis des années à une vitesse extraordinaire. Pas un côté où […]

Nos étés trop courts

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! Charles Baudelaire extrait de « Chant d’Automne » – Les Fleurs du mal – Spleeen et idéal (1857) La douceur éphémère d’un soleil couchant « Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant. »

Voir des paysages

Article augmenté le 10 août 2011. Paris – extérieur jour J’allais au bureau. Beaucoup plus tard que la plupart des gens. Rue de la Sourdière, calme, déserte presque, j’ai suivi un téléphone portable. L’homme qui le tenait contre son  oreille ne paraissait guère plus pressé que moi.

, classé dans : Carnets

Le diable en personne

Par François Valménié / PORTRAIT. Lire : Le théâtre de la vie / Mise à jour : 09 03 2012 On défendra Paris jusqu’à la mort ! Matin du 28 juin 1940. Hitler est à Paris pour la première et dernière fois. En artiste, davantage qu’en guerrier. Au Trocadéro, il pose devant la Tour Eiffel […]

Plus d'articles