Archives du mot-clé New-York

Street, Strasse, Rue

Fenêtre sur rue   La taille du tirage autorisait celui qui contemplait cette photographie, de la célèbre avenue new-yorkaise, à imaginer qu’il était à la fenêtre d’un immeuble du côté opposé d’où il jouissait d’une vue panoramique exceptionnelle.

Aventure à New-York 1/2

Aveu de faiblesse ou dissimulation ? Son fils Jack , qui avait décidé de présenter une liste aux élections municipales, souhaitait effacer les traces d’une liaison amoureuse qu’il avait entretenue avec une étudiante new-yorkaise, quand lui-même séjournait dans son pays . Aujourd’hui, Jack était marié, il avait un fils, et redoutait que la correspondance qu’il […]

Harlem Jazz

  De Harlem, quartier historique des Noirs new-yorkais, on disait dans les années 50 qu’il était la 3e patrie du jazz, après Storyville et Chicago. Un brin d’histoire :  

Un clochard m’a demandé dix sous

Sont réunis ici trois artistes qui ont en commun d’avoir passé beaucoup de temps dans la rue, soit quand ils étaient très jeunes (entre 13 et 15 ans – Basquiat disant à ce propos qu’il était naturel pour un artiste en herbe de fuguer vers cet âge et de vivre dans la rue où il […]

Ce péché de l’aube

« I live on intuition, and taking pictures is intuitive / Je vis par intuition, et faire des photos est une chose intuitive. » Lou Reed (cité dans le Hors-série n°2 de L’Officiel Hommes / Hiver 2005-2005, en exergue des photographies qui suivent) Couchers de soleil, levers de lune « Apprends aux enfants surdoués, apprends leur la pitié  […]

Chroniques new-yorkaises [Fin]

New-York, oct. 1979 Jean-Michel Basquiat allait avoir 19 ans et commençait tout  juste à faire parler de lui. Source des informations sur l’adolescence de Basquiat : biographie écrite par Phoeban Hoban « Basquiat, a quick killing in art », 1998 (nouvelle édition corrigée,  2004). Penguin Books. Une autre Amérique « C’est encore loin l’Amérique ? »

Premières années

Jean-Paul Sartre était venu à New-York « Les premiers jours j’étais perdu et je n’avais pas l’œil fait aux gratte-ciel », écrivait Sartre. « Ils m’apparaissaient comme des parties mortes du paysage urbain, rochers, collines qu’on rencontre dans les villes bâties sur un sol tourmenté et que l’on contourne sans même y prêter attention. » Jean-Paul Sartre, article paru […]

Chroniques new-yorkaises [2.]

Les bureaux restaient éclairés mais il n’y avait plus personne « Je crois bien que j’étais déjà amoureux d’elle avant même de la connaître… » Lob (New-York Love Story, années 1975-80)

Les choses extérieures

« Tout est dans un flux continuel sur la terre : rien n’y garde une forme constante et arrêtée, et nos affections qui s’attachent aux choses extérieures passent et changent nécessairement comme elles. » Jean-Jacques Rousseau (ext. de la 5è Promenade – Les Rêveries du Promeneur Solitaire, 1776-1778. Imprimerie Nationale, 1978 – Bibliothèque Vert et Plume). Il faisait […]

Plus d'articles