Archives du mot-clé Maurizio Cattelan

Mais toi, tu es une fille

  L’HISTOIRE DE MARTINE ET LOUIS SE PASSE AU CANADA.  Martine n’était pas une femme en quête de spiritualité. En lisant les nombreux magazines féminins qu’elle achetait sur le chemin de sa boutique de vêtements pour jeunes filles de la rue des Éclats, elle étudiait la meilleure manière d’élever son fils. Qu’il ne reproduise pas […]

La culture du mal

« … une armée d’enfants rangée en bataille. Ils se tenaient presque immobiles, mais en transes. Je les voyais là, envoûtés, devant moi, par le besoin de se porter au devant de la mort. Hallucinés par des champs immenses où ils s’avanceraient un jour en riant au soleil : derrière eux, ils laisseraient des agonisants et […]

Quelle vie avant la mort ?

Entre fiction et réalité Découvert par hasard, en feuilletant les nombreuses revues d’art de la bibliothèque de Vert et Plume, une sculpture de Maurizio Cattelan installée dans l’appartement de collectionneurs français avisés. Cette sculpture, que je ne connaissais qu’à travers une photographie sur fond blanc [*], se dote sur cette image d’une force provocatrice accrue […]

La pensée autoritaire

Par François Valménié PORTRAIT. Lire : Le théâtre de la vie INTRODUCTION Pour tous les partisans d’une idée ou d’un système – dans l’ordre de l’économie, de la politique, du social, de l’écologie, de l’éducation  ou de la religion, pour ne reprendre que les thèmes d’actualité – , la tentation est grande de vouloir imposer […]

Partir!

« Pour moi le vrai voyage s’accomplit en profondeur. Il consiste à savoir où l’on est, à mieux l’appréhender, à explorer les sensations que l’on éprouve le plus profondément. Je pense toujours que connaître quelque chose par cœur permet plus de profondeur que de voir de nouveaux sites, aussi splendides et intéressants soient-ils. » Lucian Freud (2002), […]

, classé dans : Journal

La charge subversive des graffiti

Un sujet controversé Lorsqu’ils parlent de graffiti, ils du mal à dissimuler leur embarras. Le propos n’est pas de critiquer une écriture qui appartient à la rue sous prétexte qu’elle agresse le regard du bien-pensant quand il l’aperçoit sur un mur de la ville. Difficile pourtant de se débarrasser des préjugés d’un simple revers de la […]

Le culte de l’art

Par François Valménié PORTRAIT. Ceux qui ont rendu visite à F.V. dans son petit chalet racontent que le séjour qui lui sert aussi de salle à manger et de bureau est encombré par les livres qui ont aussi envahi la table, il ne reste plus qu’un petit espace libre où il a posé son ordinateur […]

Plus d'articles