Archives du mot-clé Lucien Clergue

L’origine de l’art

 « DÉDICACE.  Ah ! mille flammes, un feu, la lumière / Une ombre ! / Le soleil me suit. / Jacqueline me prolonge. » Lucien Clergue, introduction à Corps Mémorable (1957) Corps mémorable Tes mains pourraient cacher ton corps Car tes mains sont d’abord pour toi Cacher ton corps tu fermerais les yeux Et si […]

Le monde sauvage

Il y a mille ans Le soleil couchant. Quand elles avaient leurs premières règles, vers l’âge de 10 ou 12 ans, les jeunes filles en Afrique étaient, contraintes de se cacher pour ne pas croiser le regard des jeunes gens. Elles se réfugiaient au bord de la rivière et s’allongeaient sous les hautes herbes. Elles […]

, classé dans : Carnets

Nos étés trop courts

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! Charles Baudelaire extrait de « Chant d’Automne » – Les Fleurs du mal – Spleeen et idéal (1857) La douceur éphémère d’un soleil couchant « Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant. »

La fin des illusions

L’idée d’une perfection et d’un bonheur disparus « Ils se bercent de la nostalgie du temps jadis, mais aucun d’eux ne voudrait revenir en arrière… » J.M. Coetzee « Scènes de la vie d’un jeune garçon », 1997 (traduction française, éditions Le Seuil – 1999). Bibliothèque Vert et Plume.

Plus d'articles