Archives du mot-clé littérature

Ne me crois pas…

Il l’avait rencontrée durant les mois qui avaient suivi le coup d’État militaire emmené par le général Pinochet pour renverser le président chilien Salvador Allende. Nombre de ses partisans parmi lesquels le poète Pablo Neruda avaient été assassinés. Un jour, elle lui demanda de l’accompagner à la réunion annuelle des anciens élèves de l’établissement privé […]

, classé dans : Carnets

Béton, goudron, pognon

par François Valménié « Que cela semble absurde ! Mais tout semble absurde, et c’est encore rêver qui l’est le moins. » Fernando Pessoa (1888-1935), « Le livre de l’intranquillité », Vol.II [7]. Écrit entre 1913 et 1935, œuvre posthume parue en 1982 (bibliothèque Vert et Plume, éd. Bourgois – 1992). Un village de luxe Le « très beau village de […]

, classé dans : Carnets

Avis de recherche

« Le soleil eût été le meilleur instrument de précision – s’il ne bougeait pas tant. » Malcolm de Chazal « Sens-Plastique », éd. Gallimard (1948). Coll. « L’imaginaire », 1985 (bibliothèque Vert et Plume). Quatre séquences / 4. J.H. 17 ans recherche nymphe immobile, impudique et drôle… … pour boire le thé et faire l’amour, ou l’inverse. Tél. 04 07 […]

, classé dans : Carnets

Fait divers

Article inspiré par la lecture d’une enquête du « Monde » à propos d’un bizutage dans une grande université parisienne (novembre 2011). Par François Valménié Un profond malaise AMBIANCE. Les peuples européens réclament de vrais chefs, capables de rassurer les milieux financiers et, d’une manière plus générale, tous ceux qui redoutent le changement, jeunes et vieux, en […]

Jusqu’à la fin du monde

« Mon perroquet, comme s’il eût été mon favori, avait seul la permission de parler. » Robinson Crusoé, cité par J.M.G. Le Clezio en exergue du « Procès-verbal » paru en 1963. Tout ceci n’aurait pas l’air d’être sérieux Romain venait de passer son bac. Il était allongé au soleil sur la terrasse du petit chalet construit au bord […]

, classé dans : Carnets

Le souvenir des jours d’été

Les feux du corps [*] Chaque garçon de la bande entretenait avec une fille ou un autre garçon une histoire sentimentale qu’il se remémorait durant toute l’année scolaire qui suivait.

, classé dans : Carnets

Mélancolie du quotidien

Je suis avec elle Dans le salon du « Berger Savoyard » où elle aime aller. Les vieilles dames dorées boivent leur thé en croquant un bichon fourré au citron, la sonorité éraillée d’un piano qui parvient à mes oreilles crée une atmosphère de cinéma muet. Je vais tout doucement au 1er étage où sont les toilettes, […]

Premières années

Jean-Paul Sartre était venu à New-York « Les premiers jours j’étais perdu et je n’avais pas l’œil fait aux gratte-ciel », écrivait Sartre. « Ils m’apparaissaient comme des parties mortes du paysage urbain, rochers, collines qu’on rencontre dans les villes bâties sur un sol tourmenté et que l’on contourne sans même y prêter attention. » Jean-Paul Sartre, article paru […]

La nuit, les lions

La nuit les lions sortaient pour chasser Les Blancs se barricadaient chez eux, branchaient leur alarme et regardaient un film policier à la télé avant d’aller se coucher.

, classé dans : Journal

Le lieu de sa naissance

Mise à jour : 21 01 2013 Le cercle de famille S’il avait pu choisir le moment et le lieu de sa naissance, il serait venu au monde par une belle journée d’été dans un mas du pays d’Alphonse Daudet. Les portes-fenêtres de la chambre de sa mère auraient été ouvertes, un souffle d’air tiède […]

, classé dans : Carnets

Un papillon jaune

Un article de François Valménié La petite Jeanne « …il attachait son regard, comme un enfant à un papillon jaune qu’il veut saisir, au précieux petit pan de mur. » Marcel Proust, « La Recherche du Temps Perdu » (1908-1909)

Ne vois-tu rien venir ?

L’art de la politique « Je ne vois toujours rien que le soleil qui poudroie, et l’herbe qui verdoie, » répondit Anne à sa sœur qui lui demandait si, depuis la haute tour de la maison de son mari à la Barbe Bleue qui voulait la tuer, elle apercevait ses frères venus pour la sauver. Charles Perrault […]

Le repos du guerrier

Mise à jour : 15 04 2012 Le guerrier est attaché à ses guerres hors desquelles il est perdu « Dans ce grand liquide mouvant qu’est sa vie, [le guerrier] a ses ports, ses balises,, ses chenaux rigoureux, et on ne jette pas l’ancre en pleine eau. » Christiane Rochefort « Le repose du guerrier », 1958. Extraits tirés […]

La fin des illusions

L’idée d’une perfection et d’un bonheur disparus « Ils se bercent de la nostalgie du temps jadis, mais aucun d’eux ne voudrait revenir en arrière… » J.M. Coetzee « Scènes de la vie d’un jeune garçon », 1997 (traduction française, éditions Le Seuil – 1999). Bibliothèque Vert et Plume.

Une femme à sa fenêtre

Par Amélie Aurelle et François Valménié PORTRAITS Lire A bicyclette et Le Théâtre de la vie Les années couleur succédaient à peine aux années noires

Cet endroit me plaît

Pourquoi disait-il cela en parlant de la cour d’un lycée français qui recevait ce jour-là l’un de ses anciens élèves devenu poète, écrivain célèbre, professeur au Collège de France et académicien, autant d’occupations et d’honneurs d’un autre âge ? Aujourd’hui les gens célèbres sont chanteurs, acteurs de cinéma, joueurs de foot, héritiers d’une grande fortune. […]

Vous avez un drôle de joli vélo

Il l’a déjà dépassée quand la fille sur son vélo, pas effarouchée du tout, lui lance… Et vous, vous avez un drôle de joli physique !

, classé dans : Carnets

Couleurs du corps

Poteries, peinture et photographies Tout a commencé il y a 2540 ans En regardant les illustrations de son livre de grec, Il trouva que la technique des potiers athéniens, dite « de la figure rouge » (1), mise au point par le peintre d’Andokidès autour de 530 avant notre ère (530+2010 = 2540 ans), restituait fidèlement les […]

Plus d'articles