Archives du mot-clé Fleurs du Mal

Nos étés trop courts

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! Charles Baudelaire extrait de « Chant d’Automne » – Les Fleurs du mal – Spleeen et idéal (1857) La douceur éphémère d’un soleil couchant « Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant. »

Le chaos de la vie

INTRODUCTION.  L’endroit d’une pareille vision était si incongru que cela aurait suffi à expliquer l’étonnement de Guillaume. Assis sur la plage au soleil il regardait passer devant lui les gens en maillot de bain qui allaient d’un bout à l’autre de la plage pour se distraire lorsque la silhouette désarticulée d’un homme entièrement vêtu et […]

Plus d'articles