Archives du mot-clé Jean-Jacques Rousseau

Rejouer le 1er juillet 1730 – 3/3

Ce devait être en classe de 3e plutôt qu’en 4e qu’il avait découvert l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau. La 4e il ne s’en souvenait absolument pas comme s’il n’avait rien appris cette année-là. Parlant de Rousseau, le prof l’appelait toujours par son prénom, Jean-Jacques comme s’ils avaient été les meilleurs amis du monde. Une intimité qui […]

Rejouer le 1er juillet 1730 – 2/3

Un citoyen genevois réfugié à Annecy Genève, aux premiers jours du printemps 1728 Le dimanche au sortir de l’office religieux Rousseau, que son père a placé comme apprenti chez un graveur de la ville basse – s’en va jouer dans la campagne avec ses amis comme il a coutume de le faire.

Rejouer le 1er juillet 1730 – 1/3

Sous prétexte d’éloigner le spectre de la guerre, les commémorations s’attachent à en raviver la mémoire. Par comparaison la littérature et les arts en général n’occupent que très peu de place dans l’esprit d’un être humain. Le souvenir des écrivains et artistes est souvent attaché aux lieux de leur enfance et de leur adolescence, qu’ils […]

Promenades

    O« Les rêveries d’un promeneur solitaire », livre rédigé par J.J. Rousseau  entre 1776 et 1778, un portfolio du magazine « art21 » de l’été 2006 conacré à Dominique Forest, et le souvenir de l’installation « Promenade » de Richard Serra pour Monumenta 2008, sont à l’origine de ce nouvel article. Rousseau, Forest […]

, classé dans : Carnets

Les yeux grand-ouverts

Mise à jour : 18 juin 2013 Coupé / collé-décalé Michel et lui se sont retrouvés ce matin-là pour boire un café et croquer un croissant à l’angle des rues du Louvre et Jean-Jacques Rousseau. Ils ont l’intention de visiter l’exposition du musée Guimet consacrée aux anciennes pierres de lettrés chinois, en passant par le […]

Le lieu de sa naissance

Mise à jour : 21 01 2013 Le cercle de famille S’il avait pu choisir le moment et le lieu de sa naissance, il serait venu au monde par une belle journée d’été dans un mas du pays d’Alphonse Daudet. Les portes-fenêtres de la chambre de sa mère auraient été ouvertes, un souffle d’air tiède […]

, classé dans : Carnets

Jouir de soi-même

« Le sentiment de l’existence dépouillé de toute autre affection est par lui-même un sentiment précieux de contentement et de paix qui suffirait seul pour rendre cette existence chère et douce à qui saurait écarter de soi toutes les impressions sensuelles et terrestres  qui viennent sans cesse nous en distraire et en troubler la douceur. » Jean-Jacques […]

Les choses extérieures

« Tout est dans un flux continuel sur la terre : rien n’y garde une forme constante et arrêtée, et nos affections qui s’attachent aux choses extérieures passent et changent nécessairement comme elles. » Jean-Jacques Rousseau (ext. de la 5è Promenade – Les Rêveries du Promeneur Solitaire, 1776-1778. Imprimerie Nationale, 1978 – Bibliothèque Vert et Plume). Il faisait […]

Plus d'articles