Archives du mot-clé cinéma

Aller vers ce que l’on aime

Notre esprit capture des images empruntées à une réalité qui n’est pas nécessairement celle des autres. Metteurs en scène de notre univers personnel

Just a cigarette

Les années ciné Jonathan allait avoir seize ans mais n’avait jamais couché avec une fille. A l’internat, il partageait une chambre avec Patrick Gerdrapeau, un garçon originaire de la région qui était rapidement devenu son meilleur ami. Contrairement à lui, Patrick avait une copine avec qui il faisait souvent l’amour et, quand approchait le week-end, […]

, classé dans : Carnets

Belle, beaux et nus sous le ciel

« Our admiration of the antique is not admiration of the old, but of the natural » Ralph Waldo Emerson « History », from ESSAYS, FIRST SERIES (1841). Edited by Bantam Books, 1990 Le premier coureur nu Orsippos de Mégare fut le premier athlète à courir le stade entièrement nu, il y a 2728 ans lors de la 15è […]

Un cœur virginal

1957 – 2013, de François Truffaut à Facebook L’âge d’aimer ou de haïr 1957 – 2013 ou de Truffaut à Facebook Désormais en France, les trois quarts des 11-13 ans possèdent déjà un téléphone, le plus souvent connecté au Web. 81 % des 13-15 ans disposent d’un compte sur le réseau social Face book. L’inscription […]

Ciné nostalgie

La vie semblait calme et tellement ordonnée Depuis qu’ils n’appartiennent plus à une grande puissance, en gros depuis 1918 quand le pays s’était retrouvé ruiné par la guerre contre l’Allemagne, les Français avaient pris l’habitude de dénoncer l’intrusion des étrangers dans leur culture, leur économie, leur style de vie.

La pause

Lac de Talloires (Haute-Savoie.), années 70 Pierre comprit qu’il venait de perdre son ami. Si à ce moment-là Patrick avait été capable de lire sur le visage de Pierre le désarrroi qui s’était emparé de lui, il n’en aurait pas compris le motif. Ainsi en va-t-il souvent entre deux personnes qui croient se connaître mais […]

, classé dans : Carnets

Nos étés trop courts

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! Charles Baudelaire extrait de « Chant d’Automne » – Les Fleurs du mal – Spleeen et idéal (1857) La douceur éphémère d’un soleil couchant « Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère D’un glorieux automne ou d’un soleil couchant. »

La conversation

Tout à coup, quelqu’un a sonné ! CHA se réjouit en pensant que le facteur apporte les filtres KEN pour sa machine à transformer l’eau polluée des montagnes en eau potable. Le colis est trop gros pour rentrer dans la boîte aux lettres. Il faut se dépêcher d’ouvrir la fenêtre et crier à l’homme à la […]

, classé dans : Journal

Le corps n’a plus de secret

Mise à jour : 11 06 2013 Les tensions érotiques électrisent l’espace public New-York, il a une quinzaine d’années. Les artistes américains continuaient de mener le bal; Dans la continuité du mouvement réaliste et naturaliste qui avait rendu célèbres entre 1850 et 1890 des peintres comme Gustave Courbet et Édouard Manet, des écrivains tels que […]

Le souvenir des jours d’été

Les feux du corps [*] Chaque garçon de la bande entretenait avec une fille ou un autre garçon une histoire sentimentale qu’il se remémorait durant toute l’année scolaire qui suivait.

, classé dans : Carnets

Sexe, conflits et globalisation

Une esthétique du refus PREMIER FILM. « Visionary Irak », un court-métrage à petit budget, réalisé en studio par Gabriel Abrantes et Benjamin Crotty qui ont aussi pris en charge l’interprétation de tous les personnages. Images et atmosphère du film obéissent à l’esthétique « Camp ». En savoir plus sur ce style d’expression – « Du rire, des plumes et des […]

Sous le soleil

Je suis rentré dans un petit magasin à l’enseigne de « Elephant Walk » pour acheter un short kaki et une chemise avec de grandes poches sur la poitrine, couleur vert chasseur. Au moment de payer, je demande s’ils ont un casque colonial comme en portaient les Blancs il y a tout juste un demi-siècle pour se […]

, classé dans : Journal

Tuer les vieux

Commencer par les adjectifs 1.  Le compte de la vieillesse est vite réglé : avancé, croulant, patelin, désagréable, ancien, vétéran, centenaire, sempiternel… Stop ! Être jeune, n’est-ce pas avoir envie de débarrasser la planète des vieux qui l’encombrent ?

, classé dans : Carnets

Et la nuit éclairait la nuit

Nuit. Tout état qui suscite chez le sujet la métaphore de l’obscurité dans laquelle il se débat ou s’apaise. Roland Barthes « Fragments d’un discours amoureux, 1977 (éditions du Seuil). Le titre. Emprunté par Roland Barthes à Jean de la Croix et repris ici. L’amour et le dépaysement Nocturne. Adj. Qui est propre à la nuit […]

, classé dans : Carnets

L’hiver des autres

Interview de Matthew Desrivières PORTRAIT. Lire Avant-gardes du XXIè siècle Qu’est-ce que vous voulez savoir au juste ? Le passé pour moi n’a pas beaucoup d’intérêt. En classe on a appris l’histoire de France comme tout le monde mais franchement trop d’épisodes sont encore travestis. Je m’intéresserai à l’histoire quand elle dira la vérité. Ce […]

, classé dans : Carnets

La fin des illusions

L’idée d’une perfection et d’un bonheur disparus « Ils se bercent de la nostalgie du temps jadis, mais aucun d’eux ne voudrait revenir en arrière… » J.M. Coetzee « Scènes de la vie d’un jeune garçon », 1997 (traduction française, éditions Le Seuil – 1999). Bibliothèque Vert et Plume.

Un autre monde

J’avais fait la connaissance de David à Luanda Nous sommes enfermés dans la voiture climatisée de Pedro. C’est lui qui conduit. Il est avec Annabella. Ils discutent en portugais. Je suis assis derrière, à côté de David. Nous sommes tous les deux en short, les jambes écartées. Nous faisons attention de ne pas nous toucher […]

, classé dans : Journal
Plus d'articles