Rimbe, prénom Arthur

Le quartier latin avait autrefois un goût particulier pour les sobriquets. Le peintre Louis Forain, à l’époque de sa jeunesse bohème était surnommé Gavroche. Rimbaud, Rimbe. Il aurait tout aussi bien pu s’appeler Caboche, tant cet ado, que tout exaspérait, était cabochard et soupe au lait. Têtu, il se referme à double tour sur soi. Il écoute sans rien dire et tout à coup il explose.
Source : Bernard Teyssèdre « A.R. et le foutoir zutique », éditions Léo Scheer (2011). Bibliothèque Vert et Plume..

Soif de reconnaissance

Dix derniers jours de septembre 1871. Napoléon III a trouvé refuge en Angleterre avec sa famille. Le rêve communard a été réprimé. Le mois précédent, monsieur Thiers a été élu Président de la nouvelle République française. Rimbe (né le 20 octobre 1854) aura bientôt 17 ans. Il a pris le train à Charleville pour rejoindre Paris. Il n’a guère plus de 20 francs en poche et les vers du « Bateau Ivre » en tête avec lesquels il entend bien révolutionner la poésie. Arrivé gare du Nord, il marche jusqu’à la maison des beaux-parents de Verlaine.

Félix Régamey « Arthur Rimbaud, portrait au fusain (1872-1873). Sourcing image : Jean-Jacques Lefrère « Face à Rimbaud », éditions Phébus, 2006 (bibliothèque Vert et Plume

« Shakespeare enfant », dira le vieil Hugo en voyant ce dessin représentant Rimbaud assoupi.

La bonne, qui lui ouvre la porte, considère avec étonnement ce jeune homme grand et maigre, la pipe au bec, qui porte une veste étriquée, un pantalon trop court, des chaussures tachées de boue, a les cheveux sales et mal peignés, le teint rougeaud, des mains de paysan et demande à voir monsieur Verlaine avec un terrible accent ardennais.

Le temps de découvrir la pièce où on lui offre de passer la nuit, voilà Verlaine et Charles Cros qui arrivent à leur tour de la gare. Chapeau-claque, gants de peau et souliers vernis ! Cet homme au front dégarni, de dix ans plus âgé que lui, est à peu près le seul qui entende quelque chose à sa poésie.

La lumière de Londres

Début 1872.  Louis Forain partage sa chambre pendant deux mois avec Rimbe. Tous les deux mèent avec Verlaine une joyeuse vie de bohème. Quand ce dernier demandera beaucoup plus tard à Forain, devenu un peintre célèbre, de dessiner un portrait de Rimbaud pour la réédition des « Poètes Maudits », Forain refusera. Il détruira toutes les lettres échangées avec ces deux « pédérasyes » (le nom donné alors aux homosexuels) de peur que sa gloire ne souffrît de l’évocation du passé.

Rimbe, dit-on, surnomme alors Forain « Braque » par analogie avec le mâle qui court les femelles, et veut aussi dire « écervelé », « toqué ».

8 septembre 1872.  Rimbe et Verlaine (qui ne peut plus se passer de lui) sont à Ostende (Belgique). Ils embarquent pour Londres. Rimbe restera plus ou moins six mois en Angleterre, non sans faire de brefs séjours en France. Ainsi va-t-il passer les fêtes de Noël dans sa famille. A cette occasion, il revoit son ami Delahaye qui racontera comment Arthur brossait souvent du bars, avec mélancolie, son beau chapeau haut-de-forme dont il ne se séparait pas. C’est à Londres que Rimbe l’a acheté.

Le jeune Français est impressionné par le modernisme de la capitale anglaise. Il écrit divers fragments des « Illuminations » où l’on voit ponts, hôtels, architectures diverses « édifiés dans un goût d’énormité singulier » (A.R. cité par André Dhôtel dans sa « Vie de Rimbaud »).

Rimbe hésite à donner aux « Illuminations » des titres anglais : PAINTED PLATES ou COLOURED PLATES.
EXTRAIT.  « Madame*** établit un piano dans les Alpes. La messe et les communions se célébrèrent aux  cent mille autels de la cathédrale.
« Les caravanes partirent. Et le Splendide Hôtel fut bâti dans le chaos de glaces et de nuit du pôle… » (Les Illuminations – Après le Déluge)

Visiblement la curiosité de Rimbe est éveillée par son séjour en Angleterre. A propos de Londres, il évoque « une vertu qui s’affirme par « la lumière qu’on a créée » (Source citée)

Aji V.N. « Untitled / Sans titre »2007. Mine charbon sur papier coloré, 2007. Sourcing image : carton de la Galerie Faye Fleming & Partners, New art from India and Pakistan - Genève (La Nuit des Bains, mars 2010). Documents Vert et Plume

A Londres, Rimbe prend une carte de lecteur au British Museum.
Il écrit.

DESCRIPTION DE LONDRES.   Peu après avoir reconnu l’impossibilité de « juger la profondeur de la ville », Rimbe décrit le quartier commerçant comme « un circus d’un seul style avec galeries à arcades. On ne voit pas de boutiques, mais la neige de la chaussée est écrasée ; quelques nababs de velours rouge : on sert des boissons polaires dont le prix varie de huit cents à huit mille roupies… » (Source citée)

Lettre à Verlaine d’avril 1873. « Tout à la guerre, à la vengeance, à la terreur,  /  Mon esprit ! Tournons dans la morsure : Ah ! passez,  /  Républiques de ce monde ! Des empereurs,  /  Des régiments, des colons, des peuples, assez ! »

11 avril 1873. LE RETOUR DE L’ENFANT PRODIGUE.  De nouveau sans argent, après le départ de Verlaine, Rimbe est contraint de rentrer en France et de retourner dans sa famille. Après une marche d’une douzaine de kilomètres, il découvre le hameau de Roche d’où est originaire sa mère. Il frappe timidement à la porte de la maison. Ses deux sœurs et son frère Frédéric sont avec leur mère. Tous ensemble ils vont faire le tour du propriétaire.

Juillet 1875.  Rimbe a vingt ans. Il tmbe malade à Londres où il séjourne à nouveau. Il invite sa mère et sa sœur à le rejoindre. Les loge dans une jolie chambre d’Argyle Square, avec vue sur le jardin. Leur fait visiter les bords de la Tamise, prendre le bateau jusqu’à Charing Cross où il achète une gaufre à la petite Vitalie. Il les conduit à la cathédrale St. Paul.

29 juillet 1875.  Rimbe est tout fier d’annoncer à sa mère qu’il va enfin gagner sa vie. Il vient de trouver un emploi de professeur dans la province anglaise. Il quitte Londres par le train de 4h30 du matin. Sa sœur qui tient un journal, note : « Je pense à Arthur, à sa tristesse; à maman qui pleure. »

Flash infos artistes & poètes

Aji V .N.   Né en 1968 en Inde. Installé depuis plus de 10 ans à Rotterdam. Son galeriste genevois écrivait très justement que ses images sont remplies d’une énergie qui semble appartenir à l’éternité.

GAUCHE. Jean Forain (1852-juillet 1931), portrait de l’artiste adolescent, de 2 ans l’aîné de Rimbaud. Sourcing image : L’ILLUSTRATION n° daté 18 juin 1931 (collection Vert et Plume). DROITE. Devant le théâtre « Le Vaudeville », Bd. Des Capucines à Paris (années 1870-1880). Sourcing image : archives Vert et Plume

Une scène de la rue pour illustrer la société de l’époque et le port du chapeau haut de forme.


Chapeau haut de forme et chapeau claque.  Un couvre-chef réservé aux hommes, caractéristique de la bourgeoisie européenne et nord-américaine entre approx.1870 et 1930. Le chapeau claque était équipé d’un système intérieur astucieux permettant de le plier pour le ranger, tandis que le haut de forme classique ne se pliait pas et nécessitait d’emporter avec soi un carton à chapeau (Verlaine en avait un) pour éviter qu’il ne soit endommagé en le transportant. Il était couramment porté dans la rue jusqu’à la fin du 19è puis réservé aux diplomates et aux cérémonies officielles. C’était, avec l’habit queue de pie, une marque de respectabilité. Hitler le portait encore quand il rendit visite au vieux maréchal Hindenbourg. Preuve que l’habit ne fait pas le moine…

Charles Cros.  1842-1888. Poète et inventeur français. Avait été le témoin de Verlaine lors de son mariage avec Mathilde Mauté pour laquelle il prendra partie quand son ami partira en Belgique avec Rimbaud.
Charles Cros est l’une des figures les plus étonnantes de l’époque, menant de front inventions scientifiques et création poétique.

Félix Régamey. 1844-1907. Peintre, dessinateur et caricaturiste français. Auteur également d’un portrait de Verlaine « intime » daté de 1896.

Arthur Rimbaud.  1854-1891. Plusieurs articles à lire sur le blog. Taper le nom du poète dans l’espace RECHERCHE.

Paul Verlaine.  1844-1896. Poète français.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*