Quatre tours de magie

Dernière mise à jour : 27 mars 2012

Entrez M’sieurs-Dames ! Venez voir les tours de magie des artistes !

Tout comme les héros, les artistes ne réussissent pas toujours leur coup. Le public ne comprend pas ou n’est pas touché par ce qu’ils font.

A la manière des aventures de Mandrake, ll’art moderne actuel est plein de mystère. L’artiste se veut magicien.
Il  feint de ne pas entendre les remarques de ceux qu’il désigne comme des visiteurs-spectateurs, ceux qui viennent puis repartent sans que l’on connaisse les raisons profondes de leur démarche. Sont-ils venus au supermarché, au café ou à l’église en visitant une exposition ou ont-ils pris le temps de regarder comme l’on s’assied pour lire un livre ?

Tout comme les héros, les artistes ne réussissent pas toujours leur coup. Le public ne comprend pas ou n'est pas touché par ce qu'ils font. A la manière des aventures de Mandrake, ll'art moderne actuel est plein de mystère. L'artiste-magicien feint de ne pas entendre les remarques de ceux qu'il désigne comme des visiteurs-spectateurs.

Lee Falk (scénariste) & Phil Davis (dessinateur) "Mandrake le magicien" (années 1934-1935). Bibliothèque Vert et Plume, 1993

Portrait d’un magicien. en proie au chagrin

« La magie des choses » : sous ce premier thème fédérateur de la Xè Biennale de Lyon, l’artiste s’appropriait le quotidien pour le transformer.

Un sac plastique en guise de drapeau

L’artiste s’empare des objets de la vie quotidienne, les tord, les transforme à sa guise, les met en scène à sa manière, histoire de modifier le regard que nous portons sur eux et de provoquer sinon une prise de conscince du moins un instant de réflexion.

Thierry Fontaine, « Le fabricant de rêves », Nouvelle-Calédonie 2008

Thierry Fontaine, « Le fabricant de rêves », Nouvelle-Calédonie 2008

Les débris du match.

Ballons de foot enserrés dans un filet de coquillages, le motif de ces mêmes ballons peints sur des fruits à coque dure, un sac plastique en guise de drapeau flotte au vent (ext. Guide  des visiteurs)

Chaque homme est une île, chaque femme aussi

Thierry Fontaine est né en 1969 à La Réunion. Il vit aujourd’hui entre Paris et Nouméa. Sans doute parce qu’il est originaire d’un des rares départements français où le mélange des populations est frappant (il suffit d’observer un groupe d’écoliers réunionnais en promenade scolaire avec leurs professeurs, on n’en revient pas de les entendre parler français, les différents types de population, européen, chinois, indien, africain cohabitent d’une manière si naturelle qu’on croirait ces gosses surgis d’un autre pays que le nôtre.  Tant les Français paraissent conservateurs, sinon réactionnaires, installés à l’écart du monde qui commence au-delà des frontières de leur pays. Celui dans lequel l’île de La Réunion vit, respire difficilement parce qu’elle n’est pas libre.

Thierry Fontaine s’intéresse aux partages et croisements entre les sociétés et civilisations.

Voir dans ce blog :  « Quitter Paris » l’image « Confidence » datant de 2003.

partir de quand fait-on partie du monde », Paris 2005

A partir de quand fait-on partie du monde », Paris 2005

La lecture  pour ne pas se laisser entraîner là où l’on irait pas de son plein gré.

Thierry Fontaine n’est pas un donneur de leçons mais un observateur du changement. Il fabrique des images photographiques pour dire ce qu’il ressent face à la naissance de nouvelles sociétés polyculturelles.

J’ai rêvé d’une maison dans les airs

Takahiro Iwasaki, « Reflection Model, 2001

Takahiro Iwasaki, « Reflection Model, 2001

Et si le monde ne tenait qu’à un fil…

Takahiro Iwasaki est né en 1975 à Hiroshima.
Il vit à Londres .Son travail n’est pas facile d’accès. On sent en rentrant dans la petite pièce où est présenté son travail qu’il se passe quelque chose de particulier. Les visiteurs s’attardent en songeant au Japon, à l’Asie, un autre univers culturel.
L’artiste bénéficie de l’empathie traditionnelle des Français pour son pays.
La maquette du pavillon d’un palais de Kyoto est suspendue au-dessus du sol. On dirait que la poésie du monde ancien ne tient plus qu’à un fil.

La cage aux plumes

Sarah Sze, « Portable planetarium ». Artiste américaine née en 1969 à Boston. Vit à New-York

Sarah Sze, « Portable planetarium ». Artiste américaine née en 1969 à Boston. Vit à New-York

Ne nourrissez pas les pigeons.

Les objets ont une vie, on les dirait enfermés dans une volière comme des oiseaux.

Un courant d’air agite l’air et donne vie aux matières les plus légères.
De jeunes visiteuses sont assises par terre . Elles contemplent l’ installation d’où il émane un parfum religieux.
Quand personne ne les observe, elles donnent à manger aux objets.

Le masque d’un paysan assassin

Thomas Blanchet, gravure parue dans l'édition d'avril 1884 des "Poètes Maudits" de Paul Verlaine. Le portrait est inspiré de la photographie prise par Carjat en 1871, de sorte que le poète est toujours rajeuni. (in "Face à Rimbaud" de Jean-Jacques Lefrère aux éditions Phébus, 2006)

Thomas Blanchet, gravure parue dans l'édition d'avril 1884 des "Poètes Maudits" de Paul Verlaine. Le portrait est inspiré de la photographie prise par Carjat en 1871, de sorte que le poète est toujours rajeuni. (in "Face à Rimbaud" de Jean-Jacques Lefrère aux éditions Phébus, 2006)

Avis de recherche.

Rendant compte de l’édition des « Illuminations » en 1886, Félix Fénéon dira du portrait de Rimbaud qu’il n’est pas le masque d’un ange mais celui d’un « paysan assassin ».

L’idée artistique

Comment ne pas songer à ce livre comme à un bel objet de désir. Le plus beau peut-être ?  Qui sait s’il ne renferme pas toutes les œuvres d’art que l’on pourrait du même coup glisser dans sa poche ou serrer sous le bras ?
Imaginer encore l’installation, dans une biennale d’art contemporain, d’une bibliothèque à  portes vitrées à travers lesquelles onle visiteur pourrait distinguer des livres dont il serait impossible de savoir de quoi ils parlent.
Ils contiendraient, comme par magie, leurs souvenirs et leurs rêves.
Ce serait le dernier tour avant l’entracte.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*