Nostalgie de l’uniforme

Comme ils sont mignons !

« Le pas romain », Italie mussolinienne (1941). Entraînement des « Fils de la louve», en italien « Balilla ». Formation paramilitaire des enfants de 8 à 18 ans. Sourcing image : téléchargement d’un document d’archives sur la toile.

La marche commence en portant le pied gauche en avant de 70 centimètres, le genou étant plié.
(Instruction du maréchal de Bono – voir à la fin de l’article).

J’avais entendu à la radio que le parti conservateur du président avait formulé le vœu de réintroduire l’uniforme à l’école.
Ses partisans qui n’aimaient pas le port du foulard islamique semblaient en revanche apprécier celui de l’uniforme.
Tout le monde dans la même tenue, une idée qui n’est pas d’aujourd’hui : je me souviens que les lycéens de Napoléon étaient habillés comme des soldats. Dans « Zéro de conduite » le film de Jean Vigo, ils portaient de tristes pèlerines noires, et leurs chahuts prenaient des airs de révolte, annonçant celle (plus radicale) de « If », le film de Lindsay Anderson & David Sherwin.

Les détails de la vie

Alexander Schellow « Sans titre, fragment » (2007-2011). Sourcing images : XIè Biennale d’art contemporain de Lyon – côté MAC (sept-déc.3011). Photos Vert et Plume, nov.2011

D’un côté des lycéens qui ont envie que le monde change avec eux, de l’autre des adultes qui souhaitent l’inverse. Voudraient mettre leurs petits-enfants au pas pour qu’ils apprennent à leur ressembler : sois vieux et tais-toi !

A la radio. Le porte-parole des conservateurs que j’avais écouté s’était référé au modèle de l’Afrique francophone. Il aurait pu – maix c’était trop demander à un homme politique français – mentionner l’ensemble du continent.
Pourquoi le réduire à son pré carré ?
Chez les Africains anglophones l’uniforme est une tradition bien connue. Il a été dessiné par les anciens colons : shorts pour les jeunes garçons et pantalon pour les plus âgés, jupe et chemisier pour les filles quelque soit leur âge.

Laura Jeannes & Kevin Rudham « The Diocesan College / Rondebosch », vers 1990. Sourcing image : “Historic Schools of South Africa” par Peter Hawthorne & Barry Bristow, éditions Pachyderm Press (1ère publication, 1993). Bibliothèque Vert et Plume, 1995

L’uniforme pose d’autant moins de problèmes aux Africains qu’il est la marque d’une émancipation. Il signe d’appartenance à une élite puisque ce sont les enfants des classes moyennes et supérieures aisées qui vont à l’école.
Les autres, surtout dans les campagnes, travaillent au sein de leur famille. Dans les villes des pays musulmans, nombre d’enfants pauvres sont au service d’un marabout qui leur apprend en échange à ânonner les versets du livre sacré, pratique pompeusement appelée « l’école coranique ».

Cours St-Luois, Paris (1920). "Au cours de culture physique, le professeur rectifie la position d'un élève", L'Illustration ("La Culture complète de l'Enfant, août 1920). Collection Vert et Plume

L’Afrique du sud est évidemment le pays qui ressemblerait le plus à la France. Mais l’uniforme qui inspire les conservateurs est celui des écoles privées où les frais de scolarité sont élevés, le cadre de vie aménagé autant pour le sport que pour les études, et les principes d’éducation inspirés de vieux modèles hollando-germano-britanniques qui avaient à l’origine une connotation militaire marquée. Une bonne éducation se conduiisait à la baguette.
Autant de traits absents du contexte français.

Un défi à l’intelligence

Alexander Schellow « Sans titre, fragment » (2007-2011). Sourcing images : XIè Biennale d’art contemporain de Lyon – côté MAC (sept-déc.3011). Photos Vert et Plume, nov.2011

Est-ce par manque d’imagination que de plus en plus d’hommes politiques empruntent leurs idées à des modèles étrangers qui auraient la vertu de résoudre les problèmes français ?
Ou par bêtise : on va faire comme les autres, si ça ne marche pas on dira que l’on a tout essayé !

Flash infos artistes & histoire

Démonstration par le Duce du nouveau "pas romain de parade". Sourcing image : "L'Illustration", 12 février 1938 (collection Vert et Plume)

« Le pas romain », une passion italienne. Instruction complète du maréchal de Bono – La marche commence en portant le pied gauche en avant de 70 centimètres, le genou étant plié. La jambe droite, tendue, doit soutenir le poids du corps. Celui-ci se penche alors en avant et le pied, gauche, se pose à terre tandis que le droit se lève. Et, sans déplacer les épaules, en pliant le genou, on porte le pied droit en avant. Le [petit] soldat doit s’habituer à marcher avec la hanche et non avec le genou. (Source : « L’Illustration », 12 fév.1938 (collection Vert et Plume)

Alexander Schellow. Artiste allemand né en 1974. Film d’animation dans lequel l’artiste enregistre les nombreuses visites qu’il fait à une femme de 96 ans qui vit à Berlin dans une clinique pour patients atteints d’Alzheimer. Après chaque visite, il reconstitue minutieusement tous les mouvements du visage de cette femme, révélant dans la durée le lien indéfectible qui se crée entre le modèle et l’artiste. Son œuvre défie sa propre mémoire et le processus habituel de la conscience qui rejette à jamais dans l’oubli tous les détails d’une vie. (source : catalogue de la biennale, « Une terrible beauté est née’)

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*