Ne me crois pas…

Il l’avait rencontrée durant les mois qui avaient suivi le coup d’État militaire emmené par le général Pinochet pour renverser le président chilien Salvador Allende.
Nombre de ses partisans parmi lesquels le poète Pablo Neruda avaient été assassinés.
Un jour, elle lui demanda de l’accompagner à la réunion annuelle des anciens élèves de l’établissement privé où elle avait fait ses classes terminales. 
Bien que cette idée ne lui plaisait pas du tout il accepta. 
La directrice prononça un discours dans lequel elle ne manqua pas d’évoquer les événements qui étaient survenus au Chili.
Mais loin d’en dénoncer la tournure dramatique, elle prétendit qu’il ne s’était en réalité rien passé… Il se leva brutalement : « Je ne peux pas écouter cette femme une seconde de plus, tu viens avec moi ou bien on ne se reverra jamais… » – « Qu’est-ce qui se passe ? » – « Je t’expliquerai quand on sera dehors »
Elle le suivit.

Ton amour est une fleur en bouton

 Tom Wesselmann « Grand nu américain n°98, 1967. Peinture à l’huile sur 5 toiles en trois morceaux placés l’un derrière l’autre, 250 x 380 x 130 cm. Sourcing image : Sourcing image : « L’Art du XXè siècle, Museum Ludwig Cologne », éditions Taschen (août 1996). Bibliothèque The Plumebook Café, 08/98
Tom Wesselmann « Grand nu américain n°98, 1967. Peinture à l’huile sur 5 toiles en trois morceaux placés l’un derrière l’autre, 250 x 380 x 130 cm. Sourcing image : Sourcing image : « L’Art du XXè siècle, Museum Ludwig Cologne », éditions Taschen (août 1996). Bibliothèque The Plumebook Café, 08/98
 
Quelques années plus tard.
Il n’avait pas réussi à lui faire partager ses prises de position catégoriques lorsqu’une dictature s’emparait du pouvoir dans un nouveau pays.
Cela arrivait si souvent.
Elle lisait parfois des romans construits à partir d’événements semblables mais elle ne tissait jamais de liens entre la littérature et la vie qu’elle menait.
Il était demeuré différent. Trouvait dans les textes des poètes et des grands écrivains un soutien nécessaire, un encouragement.
Se demandant parfois comment il aurait réussi à vivre si la littérature et la poésie n’avaient pas existé.
Un jour il tomba par hasard sur un poème de Pablo Neruda qu’il avait recopié sur une feuille de papier.
Il s’approcha d’elle qui était debout, passa un bars autour de son cou et lui tendit le texte à lire. « Tu te souviens de ce poète chilien qui a été assassiné par le régime de Pinochet… »
PABLO NERUDA.
Extrait des Vers du Capitaine
« Mon amour, quand on te dira
Que je t’ai oubliée, et même
Si je suis celui qui te le dit,
Même quand je te le dirai
Ne me crois pas,
(…)
Ton amour aussi me soutient :
Il est une fleur en bouton
Qui me remplit de son parfum
Et qui, telle une immense étoile,
Brusquement s’épanouit en moi. »

Flash infos artiste & écrivain

Pablo Neruda. 1904-1973. De son vrai nom Ricardo Reyes. Prix Nobel de littérature en 1971. Mort à Santiago-du-Chili le 23 septembre, douze jours après le coup d’État.
Lire aux éditions Gallimard:
Les Vers du Capitaine ((1952), suivi de La Centaine d’Amour (1959)
Tom Wesselmann. 1931-2004. Peintre américain, une des principales figures du pop-art avecAndy Warhol et Roy Lichtenstein [illustrent l’un et l’autre d’autres articles de ce blog]

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*