Les mères à l’étable

 ANTONIN ARTAUD CITÉ PAR KENNETH WHITE [in « Le Monde d’A.A. »] : « Je sais que j’étais né autrement [que « d’être copulé »], j’étais né de mes œuvres et non d’une mère ». 
Extrait dans cet article d’un texte d’Antonin Artaud, publié sous le titre « Les mères à l’étable » dans « L’Heure Nouvelle » n°2 en 1946.
Dessins de Nancy Spero autour de l’œuvre d’Antonin Artaud.
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « Comme la couleur morale de cet abîme », dessin n+1 à gauche (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café, 11/10)
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « Comme la couleur morale de cet abîme », dessin n+1 à gauche (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café,
11/10)
« Et voici le triangle… »,  dessin n¨2 (1970) – « Je ne touche plus à la vie », dessin n°3 (1970) – « Je n’ai plus de point d’appui », dessin n°4 (1970).
TEXT
ANTONIN ARTAUD.  [Rêve 1/3] portes, cellules, grenier, repas, la chambre que j’avais à choisir était-elle une chambre ou une cellule, un abri ou une prison ?
étais-je un homme ou un animal ?
un monde inépuisable de pensées était là, dont je savais très bien avoir la clef, – mais qui ne se décidaient jamais à me la rendre, parce qu’aucune de ces pensées n’était moi, bien qu’elles fussent tout ce qu’en fait je pensais.
 
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « Un grand froid, une atroce abstinence », dessin n°1 à gauche (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café, 11/10)
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « Un grand froid, une atroce abstinence », dessin n°1 à gauche (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café, 11/10)
« This crucible of fire and meat », dessin n°2 (1969) – « L’agonie doit glisser et s’achever finalement dans la mort », dessin n°3 – « Then there will be…»,  dessin n°4 (1969)
TEXT
ANTONIN ARTAUD.  [Rêve 2/3] « or les portes des chambres et des cellules devant lesquelles je me trouvais et qui dans mon cœur tremblaient de colère, avec leurs serrures et leurs clefs, étaient dans le réel toutes glacées de silence et d’une hypocrite animalité :
je m’ouvrirai quand tu seras comme moi, voilà ce que toute serrure sautant de mon cœur semblait me dire.
 
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « Me Antonin Artaud born out of a uterus », dessin n°1 (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café, 11/10)
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « Me Antonin Artaud born out of a uterus », dessin n°1 (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café, 11/10)
« Moi, Antonin Artaud né le 9 septembre 1896 à Marseille, 4 rue du Jardin des Plantes, d’un utérus où je n’avais que faire et dont je n’ai jamais rien eu à faire… »,  dessin n°1 (1969) – « J’assiste à Antonin Artaud, Artaud », dessin n°2 (1969) – « Enfin la terre s’ouvrit », dessin n°3 (1969) – « Your bear the stigma… », dessin n°4 (1969)
TEXT
ANTONIN ARTAUD.  [Rêve 3/3] « j’étais homme mais les portes avec leurs serrures de colère voulaient me voir me penser moi-même en animal,
et c’était ce que je ne pouvais admettre 
je me méfiais de chaque porte où passer dont aucune ne m’apparaissait sûre, – et je ne savais pas si c’était des portes qui donnaient sur les prisons du monde ou sur l’espace des éternités. »
 
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « All writing is shit », dessin sur papier (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café, 11/10)
Nancy Spero [Américaine, 1926-2009] « All writing is shit », dessin sur papier (1969). Sourcing image : exposition « Nancy Spero, un cri du cœur » au Centre Pompidou, automne-hiver 2010-2011 (Photo The Plumebook Café, 11/10)
« Get back down in your grave God / Dieu retourne dans ton tombeau », dessin n°1 (1969) – « C’est un couteau à mi-chemin dans les rêves », dessin n°2, au centre (1969) – « L’écriture c’est de la merde, Artaud », dessin n°3 (1969)
TEXT
[LIRE LA SUITE] « Nouveaux écrits de Rodez », coll. L’IMAGINAIRE, éditions Gallimard (1977). 
Bibliothèque The Plumebook Café, 08/2008

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*