Les animaux aussi étaient à la fête

L’auriez-vous cru ?

Elle charmait les grosses bêtes

Robert Desnos "La ménagerie de Tristan", 1932. Sourcing image : livret accompagnant le DVD consacré au poète et produit par Sevendoc, années 2000 (vidéothèque Vert et Plume)

L’araignée à moustaches s’éclaire avec une étoile.

« L’araignée à moustaches
n’a pas de robe de satin
pour trottiner le matin
(…)

L’araignée à moustaches
habite dans un château
son ami est un corbeau

S’éclaire avec une étoile
Le soleil lui sert de poêle.
(…) »

« C’est pour les pattes ? » demanda le coiffeur

Robert Desnos "La ménagerie de Tristan", 1932. Sourcing image : livret accompagnant le DVD consacré au poète et produit par Sevendoc, années 2000 (vidéothèque Vert et Plume)

L’éléphant qui n’a qu’une patte a du mal à monter dans sa chambre.

« L’éléphant qui n’a qu’une patte
A dit à Ponce Pilate
Vous êtes bien heureux d’avoir deux mains
Ça doit vous consoler d’être consul romain.(…) »

Flash infos artiste et personnages

Paul Deharme. 1898-1934. Pionnier de la radio en France.

Robert Desnos "La ménagerie de Tristan", 1932. Dessin pour la page de titre du recueil. Sourcing image : « Desnos-Œuvres », éd. Gallimard - collection Quarto (bibliothèque Vert et Plume)

Robert Desnos. 1900-1945. Fils d’un rôtisseur parisien installé rue du Faubourg Montmartre (pour ceux qui croient qu’il faut être fils de poète…). Écrivain, journaliste, poète, peintre, publicitaire, dessinateur et réalisateur de radio. Grand ami d’André Breton.
Les dessins ci-dessus font partie d’une plaquette illustrée par Desnos à l’intention des enfants de Paul Deharme qui l’avait engagé en septembre 1932 dans son agence Information et publicité.

Ponce Pilate. Né vers la fin du 1er siècle avant J.C. Préfet de Judée à partir de 26 et durant 11 années avant d’être renvoyé à Rome par le proconsul de Syrie fin 36 ou début 37. Jésus de Nazareth avait comparu devant lui. Ponce Pilate s’était lavé les mains du choix qu’avait ensuite fait la foule de libérer un criminel notoire du nom de Barabbas plutôt que Jésus contre lequel pourtant aucune charge sérieuse n’avait pu être retenue.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*