Le temps suggéré

Il aime travailler la nuit et faire l’amour durant la journée. 
Il est toujours décalé. Ceux qui le connaissent s’imaginent qu’il le fait exprès. Ils se trompent, ce n’est pas un comportement calculé, une pose, non. 
De sa part, c’est une chose naturelle. Il est venu au monde à sa manière.

L’amour l’après-midi

François Truffaut « Les Mistons », film en noir et blanc (1957. Sourcing image : capture d’écran (vidéothèque The Plumebook Café)

François Truffaut « Les Mistons », film en noir et blanc (1957. Sourcing image : capture d’écran (vidéothèque The Plumebook Café)

 
Ainsi aime-t-il flâner le jour, jouit de tous les instants. 
Aux prises avec son propre corps. Les sens aux aguets. 
Ces petites scènes de la vie qu’il enregistre pour les restituer plus tard, dans un autre contexte. Hors du temps social, subi, asséné.
« J’ai été matraqué ce matin par les bulletins d’information et les nouvelles photos de mes amis sur leur page Facebook ! »

Quand vient la nuit

François Truffaut « Les Mistons », film en noir et blanc (1957. Sourcing image : capture d’écran (vidéothèque The Plumebook Café)

François Truffaut « Les Mistons », film en noir et blanc (1957. Sourcing image : capture d’écran (vidéothèque The Plumebook Café)

Quand vient la nuit il s’assied à son bureau. Il est capable d’y rester jusqu’à l’aube. Il écoute de la musique en travaillant. Quand le CD est terminé, il n’est pas rare qu’il perçoive le bruit des réacteurs d’un avion. L’aéroport est à cinquante kilomètres de chez lui. Les appareils n’ont pas encore atteint leur altitude croisière en passant au-dessus de sa maison. Il se souvient du plaisir qu’il éprouvait à faire de longs voyages la nuit et se réveiller le lendemain dans un autre hémisphère.
Son temps est écrit, suggéré. Le temps œuvre d’art. 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*