Le lapin amoureux

Un loup et un lapin vivaient ensemble depuis longtemps dans une rue de Paris où ils tenaient une boutique de sandwiches carottes et viande séchée de Chaperon rouge à l’enseigne de « Chez Loulou ». Un jour le loup dit au lapin : « Ecoute, tu es un petit animal sensible. Tu aimes par-dessus tout lire et écrire. C’est à peine si tu as encore les pattes sur terre. Mais moi je suis devenu un homme. Je ne peux pas continuer à vivre avec toi. »

Rue St Honoré, dans le 1er arrondissement de Paris. A droite, dessin de Tom le lapin, ami de Loulou le loup dans l’album «Loulou, plus fort que le loup » de Grégoire Solotareff, éditions L’école des loisirs (déc.2010). Bibliothèque Vert et Plume

« Qu’est-ce que c’est un homme ? » demanda le lapin. « Un homme, un vrai, tu m’entends, c’est un animal qui ne peut pas vivre sans une fille avec laquelle il fait l’amour., expliqua le loup qui poursuivit :  « Le reste du temps il se mesure aux autres hommes. Tu comprends ? » – « Pas vraiment », répondit le lapin qui était sincère. – « Ca ne m’étonne pas, rétorqua le loup qui ne pouvait pas continuer de vivre comme un moine dans l’abstinence. Il en voulait à son ami de ne rien entendre à un besoin aussi naturel. Il lui lança sur un ton méchant que le lapin n’avait jamais entendu : « Tu es comme une fille. Je ne serais pas surpris que tu aimes les autres lapins. » – « Aimer, comment ça ? » – « Oui, avoir des rapports sexuels avec un autre lapin plutôt qu’avec une fille. » – « Mais un loup peut bien coucher avec un lapin plutôt qu’avec une fille, non ? tenta le lapin qui n’était pas idiot et sentait la situation lui échapper. – « Non ! se récria le loup, seulement avec une fille ! ». Il sortit du magasin en tirant le rideau de fer derrière lui.  – « Salut ! » cria le lapin pour montrer au loup qu’il n’était pas inquiet. Il était persuadé que son ami ne tarderait pas à revenir. Mais quand la nuit tomba il comprit qu’il s’était trompé. Il eut bien du mal à trouver le sommeil dans le grand lit glacé. Le lendemain il se réveilla avec une forte migraine qui faisait bourdonner ses oreilles. Il ne comprenait toujours pas pourquoi le loup était parti à la recherche d’une fille puisqu’il en était une, le loup le lui avait dit avant de partir. Il aurait pu faire l’amour avec lui plutôt qu’avec une inconnue. Deux ou trois jours passèrent durant lesquels le lapin mangea les vieux sandwiches qui restaient dans la vitrine du magasin sans oser sortir de peur que le loup ne revienne en son absence. Enfin, comme il se préparait à mourir de chagrin, il entendit le rideau de fer se soulever et le loup entra. Sans un mot d’explication, il se coucha à côté du lapin. Dès qu’il sentit la chaleur du loup ranimer ses membres engourdis, le lapin réussit à questionner son ami : « Dis-moi maintenant ce que c’est qu’un homme ? » – « Et toi, demanda le loup, tu sais ce que c’est une fille ? » – « Bien sûr, répondit joyeusement le lapin, puisque j’en suis une. C’est toi qui me l’as dit en me quittant ! » – « Et bien, vois-tu, énonça le loup sur un ton amical cette fois, un homme c’est celui qui aime les filles. » Il se tourna vers le lapin, le prit dans ses bras, enfonça ses griffes dans son pelage et introduisit sa langue énorme dans la petite bouche du lapin qui manqua d’étouffer. Mais il ne voulait pas déplaire à son ami qui ne l’avait jamais étreint aussi fort dans ses pattes. Rien d’autre désormais ne comptait. – « Pourquoi ne pas m’avoir dit plus tôt que tu étais une fille ? » demanda le loup. – « Tu ne me l’as jamais demandé », répondit timidement le lapin en redressant ses oreilles qui étaient toutes froissées. Ils se regardèrent un long moment dans les yeux et éclatèrent de rire.

Avertissement au lecteur : le loup et le lapin de cette histoire sont des personnages imaginaires qui n’ont pas de lien de parenté avec Tom et Loulou,  les héros de Grégoire Solotareff.

Flash artiste

Grégoire Solotareff "Loulou - Plus fort que le loup", dessin de la double-page 10-11 de l'album. Editions L'école des loisirs, 2010 (bibliothèque Vert et Plume)

Grégoire Solotareff. (né en 1953 à Alexandrie / Egypte). Libanais par son père et russe par sa mère à qui il a emprunté son nom d’artiste, il est installé depuis les années 60 en France où il a fait des études de médecine et exercé avant de s’adonner à sa passion pour le dessin à partir de 1985. Considéré aujourd’hui comme l’un des auteurs dessinateurs français les plus populaires auprès des enfants de 5 à 77 ans…
Lire également : Culture et colonialisme

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*