La vie en rose

Lundi / Monday / Montag

Paola de Grenet "Superman", 2008. Pink dreams series. Sourcing image : EXIT, magazine de photographie édité à Madrid, N°40 (2010). Bibliothèque Vert et Plume, fév.2011

On dit qu’au commencement, Dieu a créé le ciel et la terre.

Chez son ami qui s’intéresse à l’actualité internationale, elle regarde sur une chaîne de télé sud-africaine les soldats de Laurent Gbagbo tirer à la mitrailleuse sur des femmes qui manifestent dans le quartier d’Abobo à Abidjan. Elle n’avait jamais entendu parler de ce quartier auparavant que le journaliste décrit comme une banmlieue populaire de la capitale économique ivoirienne. Elle ne savait pas qu’il existait une capitale économique et une autre politique dans ce pays qui faisait autrefois partie de l’Afrique Occidentale Française. Il paraît qu’il reste des soldats français stationnés en Côte d’Ivoire où le président conteste les résultats des dernières élections et refuse de céder son fauteuil à son successeur.

Mardi / Tuesday / Dienstag

Pio Tarantini "Dieu et les angelots", années 1980. Art sacré mineur dans le Salento, Italie. Sourcing image : ZOOM, le magazine de l'image N°113 (1985). Collection Vert et Plume

Personne ne se souvient pourquoi les hommes ont décidé de remettre leur sort entre les mains d’un seul et de se réjouir de cette décision.

Elle découvre que la Tunisie n’est pas une démocratique, que les ouvriers y sont très mal payés et que l’argent du tourisme et de l’industrie profite d’abord à la famille du président. Elle apprend aussi que des hommes politiques français ont été invités à passer leurs vacances dans ce pays mais qu’il n’y a rien à redire à cela puisque ce n’est pas le contribuable français qui a payé leur séjour mais les Tunisiens. Elle se souvient aussi des voyages officiels de la France à Tunis mais il n’y a rien à redire à cela puisque les relations entre les Etats ne sont pas fondées sur la morale mais sur l’intérêt économique.

Mercredi / Wednesday / Mittwoch

MuCEM, H.Jezequel "Planches de skate" (collectées en 1999). Sourcing image : Carte postale RMN, Paris 2008 (collection Vert et Plume)

On sait en revanche qu’une minorité seulement s’intéressent à la politique. Les autres ont la tête dans le guidon comme les autruches baissent la leur au raz du sol en espérant qu’on ne les remarquera pas.

En passant devant l’étal d’un kiosque à journaux de la rue Saint-Honoré à côté de l’église Saint-Roch elle voit les gros titres des journaux à propos d’une révolte populaire en Egypte. Il est fait état de plusieurs milliers de manifestants dans la seule ville du Caire qui compte plus de 15 millions d’habitants. Elle se demande en marchant si l’agence de voyages acceptera de lui rembourser le billet d’avion AR pour elle et sa copine incluant la découverte des Pyramides, le spectacle son et lumière avec le dîner, la visite du musée d’égyptologie et la croisière sur le Nil.

Jeudi / Thursday / Donnerstag

Aldo Mozzini "Poésie des matériaux de notre quotidien", 2010. Sourcing image : La Villa du Parc, Annemasse (Haute-Savoie). Documentation autour de l'exposition temporaire de mars-mai 2010 (archives Vert et Plume)

Les hommes sont aussi partagés entre les pessimistes et les optimistes. Les premiers se croient plus intelligents et se moquent des seconds en disant qu’ils voient la vie en rose.

Sortant avec elle du théâtre de la Madeleine où ils sont allés voir « Diplomatie » la pièce de Cyril Gely avec André Dussolier et Niels Arstrup,  son ami lui raconte que les Yéménites réclament le départ de leur président au pouvoir depuis près d’un demi-siècle. Elle lui demande combien cela fait d’années au juste et lui avoue qu’elle ne sait pas situer le Yémen sur la carte de la Méditerranée. Elle rit avec lui quand il lui explique que cela est normal puisque ce pays se situe sur les bords de la mer Rouge. « Dans ce cas… », se rassure-t-elle à haute voix et d’un commun accord qui reflète leur complicité ils décident de parler d’autre chose durant le dîner.

Vendredi / Friday / Freitag

Norbert Bisky "Maudit", 2010. Installation inspirée des visions apocalyptiques tirées du livre de la Révélation de Jean, à la galerie Charlotte Moser (mai-juillet 2010). Photo Vert et Plume, mai 2010

Pour certains, voir la vie en noir est une posture romantique. Pour d’autres  c’est une tactique de conquête du pouvoir  fondée sur l’exploitation de la peur.

Elle met une mini-jupe à fleurs blanches sur  fond mauve par dessus son collant noir qui affine sa silhouette et souligne quand elle se penche le galbe de ses fesses. Enfile une paire de cuissardes qu’elle a rachetées à sa copine. Comme chaque matin elle a allumé en se levant la radio qui est dans la cuisine et laissé la porte ouverte pour entendre les informations en se déplaçant dans l’appartement. Le journaliste raconte comment la population majoritairement chiite de Barhein s’est révoltée contre la famille royale de confession sunnite qui règne sans partage sur cet émirat minuscule du Golfe Persique. Sans qu’elle y réfléchisse cette histoire lui remet en mémoire celle des guerres de religion en France au temps du roi Henri IV. Elle dit toujours à son ami que l’Histoire a l’école ne l’intéressait pas et pourtant elle se souvient de cet épisode.

Samedi / Saturday / Samstag

Pio Tarantini "Vanité aux pieds du saint", années 1980. Art sacré mineur dans le Salento, Italie. Sourcing image : ZOOM, le magazine de l'image N°113 (1985). Collection Vert et Plume

Un vieux proverbe énonce qu’il est plus facile d’être optimiste quand on est riche et en bonne santé que pauvre et malade.

Elle décide d’aller au cinéma l’après-midi. En passant devant l’ambassade de Chine elle est distraite par un groupe de manifestants qui protestent contre les conditions d’isolement imposées dans leur pays au militant aveugle Chen Guangcheng «  »l’avocat aux pieds nus » qui a défendu la cause des paysans et vient d’exposer dans une vidéo clandestine diffusée sur la Toile les mécanismes de la carotte et du bâton mis en oeuvre par le parti communiste chinois. Elle regarde sa montre et songe qu’elle risque d’avoir une place sous l’écran si elle arrive en retard au cinéma.

Dimanche / Sunday / Sonntag

Pierre Joubert "La mort d'Eric", 1943-1944 (date de première parution) - vers 1946 pour la mise en couleurs. Sourcing image : illustration de la couverture du livre de Serge Dalens, éditions Alsatia - "Le Signe de Piste" (1943). Bibliothèque Vert et Plume

La difficulté est de s’entendre sur les critères qui permettraient de redéfinir ce que sont à l’échelle du monde  la richesse, la santé, la pauvreté et la maladie.

Elle reste chez elle. En petite culotte blanche avec des motifs de dentelles sur le devant, les seins nus et les pieds dans des mules de velours rouge fraise, elle passe l’aspirateur dans l’appartement avec la brosse large sauf pour les coins et les plinthes où elle utilise la petite pointue en plastique. Souvent elle s’immobilise pour regarder un passage intéressant de l’émission diffusée le matin à la télévision. Brusquement le film est interrompu pour laisser la place à un flash info spécial consacré au tremblement de terre et au raz-de-marée qui a suivi dans le nord de l’archipel japonais. Des images de vidéos amateurs évoquant celles des films catastrophe américains viennent de parvenir à la chaîne. Elle arrête son aspirateur et s’assied. Elle n’en revient pas. Le téléphone sonne. C’est sa mère. Que se passe-t-il ? Elle aussi vient de voir les images sur sa nouvelle télé. Elle est sous le choc. Elle dit que des milliers de Japonais s’entassent dans les aéroports et vont quitter leur payspour se réfugier en France. Elle a peur.

Flash info sur les artistes, les auteurs, les personnalités,  les évènements et les lieux

Abidjan, quartier d’Abobo. Situé au nord de la capitale économique, Abobo est un immense quartier pro-Ouattara que combattent les Forces De Sécurité de Gbagbo.

Abidjan, quartier d'Abobo, 3 mars 2011. Une femme a eu la tête arrachée par le tir d'un soldat du camp Gbagbo. Sourcing image : "Le Monde" daté 5 mars 2011 (archives Vert et Plume)

« Any [Black person] who wishes to live must live with danger  from her first day, and no experience can ever be casual to her, no [Black person] can saunter down a street with any real certainty that violence will not visit her on her walk. »
Norman Mailer « The white negro » (Édition originale Dissent Publishing, 1957). City Lights Books, bibliothèque Vert et Plume (déc.2008)

Norbert Bisky. Né en 1970 à Leipzig (ex-RDA). Vit et travaille à Berlin. Voir les précédents articles où figurent d’autres de ses peintures toutes datées de 2010. Utiliser pour cela le moteur de recherche dans la colonne de droite.

Norbert Bisky "Crossing", 2009 (huile sur toile). Galerie Charlotte Moser à Genève (mai-juillet 2010). Photo Vert et Plume, mai 2010

Ce tableau, que l’on voit dans l’article sur la photo de l’installation à la galerie Moser, accroché sur le mur de gauche, a été peint en référence au violent tsunami qui avait ravagé la Thaïlande en 2004 et tué des milliers de touristes dont beaucoup venaient d’Allemagne.  A l’inverse du Noir dont parle Norman Mailer cité au-dessus, le Blanc peut être « casual » à l’instar du garçon allongé en maillot de bain au 1er plan, ahuri de voir ce qui se passe autour de lui (lui à qui il ne devrait rien arriver). Lire sur le même sujet le passage correspondant de l’article Le culte de l’art.
Cyril Gely. Né en 1968. Diplômé d’une école de commerce. A opté pour l’écriture. Romancier et auteur de théâtre.
Paola de Grenet
. Née à Milan en 1971. Elle a commencé sa carrière de photographe en 1999 à Londres. Vit aujourd’hui à Barcelone. Sa série « Pink dreams » recouvre le travail réalisé pour reprendre contact avec cet âge de l’enfance que l’on dit installé entre innocence et maturité.
Chen Guangcheng Opposant au régime communiste chinois, sorti de prison en sept.2010. Il vit cloîtré de force dans un village de l’est de la Chine, surveillé par une brigade de sécurité recrutée parmi la population qui interdit aux visiteurs au besoin par la force d’approcher de la maison.
Pierre Joubert. 1910-2002. Dessinateur des revues et romans scouts, des romans pour la jeunesse de la collection « Signe de Piste » éditée par Alsatia après la guerre.

Pierre Joubert "La mort d'Eric" (illustration d'un roman de Serge Dalens / couverture), 1943-1944 (date de première parution du roman) - vers 1946 pour la mise en couleurs. Sourcing image : illustration de la couverture du livre de Serge Dalens, éditions Alsatia - "Le Signe de Piste" (1943). Bibliothèque Vert et Plume

Pierre Joubert dessinait aussi les couvertures de « Bob Morane » par Henri Vernes pour la collection Marabout. Joubert était moins glamour que ses personnages. Pendant la guerre il a sans doute confondu zone libre avec liberté. Les personnages qu’il dessinait alors ressemblaient davantage à des soldats aryens qu’à de véritables scouts. Lire ce qu’il a dit de cette époque de sa vie montre un jeune Français qui n’avait pas pris la mesure des évènements, enfermé dans un univers très personnel avec des réactions parfois puériles. Il n’était malheureusement pas le seul dans ce cas.

Pierre Joubert "La tache de vin", illustration au trait (1947). Sourcing image : Serge Dalens "La tache de vin", éditions Alsatia (3è édition, nouvelle jaquette quadri, 1958). Bibliothèque Vert et Plume

Un dessin de Joubert de ‘la première période ». Lire ci-dessous.

Ses dessins peuvent être rangés en 2 catégories, ceux inspirés par l’observation de la vie (les plus drôles et touchants (années 1927 à 1950) et les autres (années 1960 à 1980), fabriqués à partir de modèles, posés ou découpés dans des revues et répertoriés sur lesquels sont venus se superposer les fantasmes de l’artiste (révélés plus qu’avoués. L’homme n’était pas très loquace.
Ironie du temps, les dessins appartenant à cette seconde catégorie de garçons aux épais cheveux ébouriffée, souvent en couple, l’un blond, l’autre brun (Joubert avait depuis très longtemps perdu les siens), sont devenus des icônes chez les gays nés après 1970, au même titre que les figures d’Alix et son ami Enak dessinés par Jacques Martin. Une vérité difficile à avaler pour certains.
Aldo Mozzini. Artiste suisse né à Locarno en 1956. Sans doute adepte de l’Arte Povera. A les yeux bien ouverts sur le monde. Fragilité du monde et utopie des concepts identitaires.

Aldo Mozzini à la Villa du Parc, "Cages à oiseaux" installées dans les jardins (mars 2010). Sourcing images : photos Vert et Plume

Pour voir l’intérieur de la Villa du Parc (Annemasse, Haute-Savoie) avec les installations d’Aldo Mozzini, aller sur : http://www.villaduparc.com/programmation-de-la-villa-du-parc/archives-de-la-villa-du-parc/storie%20raccontate%20a%20meta/diaporama/diaporama-aldo-mozzini-la-villa-du-parc-centre-art-contemporain-annemasse.html

Pio Tarantini. Photographe italien né en 1950.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*