La liberté de ma fantaisie

Mise à jour : 31 janv. 2013

« N’ai-je pas tout ce qu’il y a de plus envialbe au monde ? L’indépendance, la liberté de ma fantaisie, mes deux cents plumes taillées et l’art de s’en servir. »
Gustave Flaubert « Correspondance – I.1830-1851 ». Lettre à sa mère, adressée depuis Le Caire, 3 fév.1850 (Coll. La Pléiade – Ếd. Gallimard, 1973).

J’avais deux amis, Gustave et Édouard

Loustal "Luigi", 2001. Sourcing image : "Ce qu'il attendait d'elle", éd.Alain Beaulet (2001). Bibliothèque Vert et Plume

Édouard était installé sur l’île de Mayotte. Tout comme le personnage dessiné par Loustal, il aimait explorer les fonds sous-marins. Il photographiait les poissons qu’il apercevait, même les plus gros et, à mon avis, les plus dangereux.

Le soir, après le dîner, il envoyait les meilleures photos à ses amis par internet.


Édouard avait épousé une Brésilienne avant de quitter la métropole. Je me souviens encore de son prénom, un peu vieillot à mes oreilles : Maria-Barbara. Sa peau était blanche. Sur l’île elle avait été surprise de faire la connaissance d’autres jeunes femmes originaires de son pays. Pendant qu’Édouard était à la chasse aux images, Maria-Barbara s’étendait au soleil sur la petite digue devant leur maison. Elle lisait les romans d’amour en portugais que lui prêtaient ses nouvelles copines.

Édouard "Une conque", photographie sous-marine

Ce coquillage que les jeunes héros de « Lord of the flies », le roman de William Golding (1954), utilisent en guise de corne pour ameuter les membres de leur groupe.

Gustave était un écrivain français célèbre que je ne connaissais qu’à travers ses écrits. Dans la lettre à sa mère citée au début, il lui disait encore  : « Et puis c’est que l’Orient, l’Égypte surtout, est un pays raplatissant pour toutes les petites vanités mondaines. À force de parcourir tant de ruines, on ne pense pas à se dresser des bicoques. Toute cette vieille poussière vous rend indifférent de renommée. »

Le Caire, quartier arabe (années 1880). Le nom du photographe n’est pas mentionné. Sourcing image : Catherine Donzel « En Egypte », De Monza éditeur (2007). Bibliothèque Vert et Plume

Pour décrire une scène de la rue, l’ami Gustave usait d’un ton qui s’est perdu depuis dans les méandres du politiquement correct : « C’est un bien drôle de pays que ce pays. Hier, par exemple, nous étions dans un café qui est un des beaux cafés du Caire, et où il y avait en même temps que nous, dans le café, un âne qui chiait et un monsieur qui pissait dans un coin. Personne ne trouve ça drôle, personne ne dit rien… »

»Flash infos artistes & lieux

Gustave Flaubert. 1821-1880. Le récit de son voyage en Egypte avec Maxime Du Camp est relaté dans sa correspondance et à travers les célèbres photographies de son ami.

Jacques de Loustal. Né en 1956. Illustrateur, auteur de nombreuses bandes dessinées autour du thème du voyage sous les tropiques.

Carte simplifiée de Mayotte dans l'océan Indien. Sourcing image : "Le Monde" daté 28 déc. 2012 (archives Vert et Plume)

Mayotte. Petite ^le de l’archipel des Comores, dans le canal du Mozambique, entre le nord-ouest de Madagascar et le continent africain. A accédé sous la présidence Sarkozy au statut, très envié dans cette région du monde, de département français au même titre que l’île de La Réunion située plus au sud vers l’est.

2 commentaires

  1. buhot

    je découvre The Plume Book Cafe par hasard en faisant des recherches sur Hopper, je déambule depuis pas mal de temps parmi lesnombreuses rubriques, je sens que je vais vite devenir accroc, je m’n réjouis.

  2. Plumebook Café

    Nous sommes très contents de savoir que vous avez apprécié de vous balader à travers les différentes rubriques du blog et passé un bon moment en compagnie des artistes et autres personnages qui fréquentent The Plumebook Café.
    Parlez en à vos amis et rendez nous visite le plus souvent possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*