La leçon de choses

La Haute-Savoie soutient depuis 2010 un « plan montagne » dans le but d’initier les jeunes collégiens du département à la diversité de leur environnement. Sortir des villes, le sac sur le dos, accompagnés de leurs professeurs. Une méthode travail interdisciplinaire inspiré de la dernière réforme de l’enseignement dans les collèges.
. Plusieurs milliers d’élèves ont déjà ou vont arpenter les sentiers de montagne, à la découverte des habitants, de leur habitat, des métiers qu’ils exercent, des animaux, etc.  pour acquérir une expérience des choses de la vie en altitude, expérience qui sera formalisée ensuite en classe.
L’antique « leçon de choses » remise au goût du jour. 

Nous sommes redevables de

« Le chalet savoyard », dessinateur inconnu (1935). Sourcing image : « La Haute-Savoie, étude géographique », édité par le Syndicat des Instituteurs de la Haute-Savoie en 1935 (bibliothèque The Plumebook café, 01/98)
« Le chalet savoyard », dessinateur inconnu (1935). Sourcing image : « La Haute-Savoie, étude géographique », édité par le Syndicat des Instituteurs de la Haute-Savoie en 1935 (bibliothèque The Plumebook café, 01/98)
 
Un projet similaire, pour les mêmes raisons que celles qui sont évoquées aujourd’hui, avait été lancé en 1935, non pas à l’initiative des élus mais par une équipe de professeurs et d’instituteurs qui avaient publié une ÉTUDE GÉOGRAPHIQUE DE LA HAUTE-SAVOIE sous la direction du professeur d’École Normale M. Rosset. L’ouvrage avait été édité par le Syndicat des Instituteurs de la Haute-Savoie.
 
EN VOICI LE TEXTE D’INTRODUCTION À L’ATTENTION DE L’ÉLÉVÈ.
« Tu as le privilège de vivre dans une des plus belles régions de la terre, la nature lui a dispensé les parures les plus variées et Les plus somptueuses. Chaque jour, en venant à l’école, en trottinant le long des chemins, tu passes auprès de merveilles que tu dédaignes parce que tu ne les as jamais vraiment regardées.

Apprendre à connaître son pays

Charles Anthonioz « Val d’Abondance, chalets modernes construits en 1893 »,  dessin de1932. Sourcing image : Charles Anthonioz « Maisons savoyardes », librairie Dardel à Chambéry, 1932 (Bibliothèque The Plumebook Café, 01/2016)
Charles Anthonioz « Val d’Abondance, chalets modernes construits en 1893 », dessin de1932. Sourcing image : Charles Anthonioz « Maisons savoyardes », librairie Dardel à Chambéry, 1932 (Bibliothèque The Plumebook Café, 01/2016)
« Pourquoi, toi qui l’habites, n’apprendrais-tu pas à connaitre ton pays?
Chaque année ramène des milliers d’étrangers venus de toutes parts, faire chez nous provision d’air pur,. l’été escalader nos monts, l’hiver sillonner nos pentes avec luges et skis. Ils l’apprécient, eux , la Savoie, et savent qu’elle vaut d’être connue. Pas de vastes plaines, aux routes rectilignes, aux horizons monotones: à chaque tournant, un paysage nouveau!
[Les retours à la ligne et les caractères gras sont de mon faiti]
Le vert des sapins ou des riches pâtures, 
le bleu des lacs, 
les sauts des torrents, 
les escarpements rocheux , 
la blanche pureté des neiges, charment qui sait les voir.
[Suite au-dessous]

Les choses disent leur histoire

« Un chalet de paysan horloger », dessinateur inconnu (1935). Sourcing image : « La Haute-Savoie, étude géographique », édité par le Syndicat des Instituteurs de la Haute-Savoie en 1935 (bibliothèque The Plumebook café, 01/98)
« Un chalet de paysan horloger », dessinateur inconnu (1935). Sourcing image : « La Haute-Savoie, étude géographique », édité par le Syndicat des Instituteurs de la Haute-Savoie en 1935 (bibliothèque The Plumebook café, 01/98)
« Tout comme les peuples et les hommes, les choses disent leur histoire et nulle n’est plus captivante peut-être que celle des montagnes et du sol savoyards.
Ce petit livre te la contera, les gravures te montreront les plus beaux sites, le texte te suggérera, espérons-nous, de nombreuses réflexions.
Tu verras aussi que si la nature est chez nous magnifique, elle est souvent bien dure aux paysans qui l’affrontent. Tu comprendras les difficultés vaincues par les vieux savoyards pour tirer de leur région les richesse actuelles et, comme eux, tu voudras être persévérant, tenace, opiniâtre au labeur. »
[Fin du texte]

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*