Images à double tranchant

« Le peintre travaille comme le poète. Il m’est arrivé bien souvent de partir des phrases d’un poème, Rimbaud par exemple, le lièvre qui fait sa prière à travers la toile d’araignée. Il ne s’agissait pas de l’illustrer bien-sûr, mais de me pénétrer de son esprit. »
Joan Miró à Jean-Clarence Lambert (OPUS International « Poétique de Miró », fév.1976). Bibliothèque Vert et Plume

« Fissures » poème de Michel Leiris

Michel Leiris & Miró « Fissures », 1976. Sourcing image : OPUS International « Poétique de Miró », fév.1976. (Bibliothèque Vert et Plume, 2010)

Fragile filière  /  pour qu’à l’instant  /  sur la terre éraillée  /  nos couleurs s’étendent comme un baume :  /  marquer  /   tracer  / nommer  /   marier poussière et gouttes d’eau.

Filon minier  /  fil d’Ariane  /  rien qu’un chiffre.  /  Découvrir le point de fuite  /  qui mène à l’obscur réduit  /  où la foudre s’engouffre.

Michel Leiris, 1967

Tous les parfums de l’Arabie…

Placard Leiris- Miró (éd. Maeght, 1973). Sourcing image : OPUS International « Poétique de Miró », fév.1976. (Bibliothèque Vert et Plume, 2010)

Coq sans heure,  /  il casse les vitres du vide  /  et les fait s’étoiler.

Image noir et couleur  /  peuplant le blanc prêt  /  à nous submerger.

Mais rien qui bouge sauf leur cri  /  et la gifle du coup d’aile  /  pour notre éveil hors du temps.

Michel Leiris « Miró soir et matin », 1973

Flash infos artistes & galerie

Michel Leiris.  Lire : Le premier départ

Galerie Maeght. Lire : Le souvenir des jours d’été

Joan Miró. Lire :  Le poète et ses amis peintres

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*