Conversation au bord de l’eau

Ce n’est pas une image juste [*]

John Batho, "Nu bâches rose et blanche (1983). Photographie exposée aux Rencontres d'Arles 2000 et à l'Espace 13 d'Aix-en-Provence la même année. Publiée dans le numéro d'été de "L'Oeil", juill.-août 2000. Source : collection Vert et Plume

John Batho, "Nu bâches rose et blanche (1983). Photographie exposée aux Rencontres d'Arles 2000 et à l'Espace 13 d'Aix-en-Provence la même année. Publiée dans le numéro d'été de "L'Oeil", juill.-août 2000. Source : collection Vert et Plume

Un champ à la campagne. Une rivière – une femme et un homme nus (ils discutent sous le soleil attendant que leurs corps soient devenus brûlants pour se tremper dans l’eau)

« Ce président a certainement des qualités mais il n’a aucune culture. »
« Tu as raison, souvent je le trouve vulgaire. Cette façon par exemple qu’il a de saluer les gens d’une main dressée au bout de son bras tendu par la fenêtre ouverte de sa voiture en tenant de l’autre son portable collé contre l’oreille comme un prince saluant les gueux sur son passage ! »
« Il veut contrôler la culture, la transformer en marchandise. Quand il reçoit un objet d’art en cadeau, il le tient entre les mains comme s’il s’agissait d’un engin qui allait lui exploser à la figure. On sent bien qu’il est mal à l’aise. »
« Il a peur de la culture parce qu’il n’y comprend rien. Il voudrait en faire une affaire de fric pour se sentir enfin à l’aise. »

… c’est juste une image [*]

Judy Dater, "Le dos de Nehemiaks" (1975). Photographie exposée aux Rencontres d'Arles 2000 et à l'Espace 13 d'Aix-en-Provence la même année. Publiée dans le numéro d'été de "L'Oeil", juill.-août 2000. Source : collection Vert et Plume

Judy Dater, "Le dos de Nehemiaks" (1975). Photographie exposée aux Rencontres d'Arles 2000 et à l'Espace 13 d'Aix-en-Provence la même année. Publiée dans le numéro d'été de "L'Oeil", juill.-août 2000. Source : collection Vert et Plume

« Waouh ! Ça fait du bien de se lâcher ! »
« Quand tu penses qu’il a l’intention de se représenter ! »
« Tu as écouté ses propos et ceux de son ministre sur les étrangers ? »
« Tu sais à quoi ça m’a fait penser ? A Pétain, à la collaboration avec les Allemands, genre – Eh m’sieur ! Y’a un juif qui tire sa caravane avec une grosse cylindrée Panhard pour rejoindre la zone sud ! – T’inquiète c’est à cause d’eux qu’on a perdu la guerre, on va s’en occuper ! – »
« Ca pue, j’te dis, ça pue, ça n’a même jamais senti aussi mauvais. »
« Bon, viens, on va à l’eau. »
« Elle est bonne ? Tu sais que j’ai horreur de l’eau froide. »

[*]  Jean-LucGodard, paroles en couverture du n° de l’Avant-Scène du Cinéma consacré aux « Carabiniers » et « Pierrot le fou’ (juill.-sept. 1976). Source : collection Vert et Plume

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*