Ciné nostalgie

La vie semblait calme et tellement ordonnée

Edwin L. Wisherd « Washington D.C. », 1929. Autochrome. Sourcing image: National Geographic magazine, 1940-1960 (archives Vert et Plume)

Depuis qu’ils n’appartiennent plus à une grande puissance, en gros depuis 1918 quand le pays s’était retrouvé ruiné par la guerre contre l’Allemagne, les Français avaient pris l’habitude de dénoncer l’intrusion des étrangers dans leur culture, leur économie, leur style de vie.

Au lieu de se rendre compte que dans tous ces domaines ils n’étaient plus ceux qui montraient le chemin. Désormais, ils rechignaient à aller plus loin, voulaient au contraire revenir en arrière, au bon vieux temps.

L’Amérique avait gagné. Son cinéma allait faire connaître ses paysages, son style de vie, sa culture résolument ancrée dans le modernisme, au monde entier et le faire rêver à l’unisson.

Les peintres se prenaient pour des metteurs en scène

Edward Hopper « Gas station / Station-service », 1940. Peinture sur toile. Sourcing image: carte postale éditée par Tushita Fine Arts Gmbh, années 1980 (collection Vert et Plume)

Avec les artistes américains on découvrait que le décor d’une station-service avait un pouvoir évocateur qui ne se référait plus à une représentation intellectuelle du monde, mais à la place très concrète qu’elle occupait dans l’esprit du voyageur. L’endroit où l’on s’arrêtait pour faire le plein d’essence, boire un café, manger un sandwich, éventuellement une réparation. Une halte bienvenue comme, au siècle précédent, l’auberge où l’on changeait de chevaux, où les voyageurs descendaient de voiture pour se restaurer et dormir.

Des couples de légende apparaissaient sur l’écran

Virgil Widrich « Fast Film », 2011-2012. Sourcing image « Experimental Mashup Film festival, coulée de bouts », Libération (juin 2012). Archives Vert et Plume

Virgil Widrich « Fast Film », 2011-2012. Sourcing image « Experimental Mashup Film festival, coulée de bouts », Libération (juin 2012). Archives Vert et Plume

De ce temps révolu il reste des images à copier-coller, à contempler dans les expositions ou à regarder dans les multiples montages vidéo disponibles sur la Toile. Des images qui continuent de faire rêver.

Flash infos artistes

Edward Hopper. 1882-1967. Aller sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Hopper

!edward Hopper (le 3è sur la photo à partir de la droite), élève du cours de Robert Henris, en 1905, à la New-York School of Art. Sourcing image : archives Vert et Plume, photocopie d'un livre en allemand dont la référence a été égarée.

Virgil Widrich. Artiste vidéaste autrichien né en 1967 à Salzbourg.

Edwin L. Wisherd. Photographe américain, collaborateur du National Geographic magazine. Aucune biographie disponible. Lire : http://www.nationalgeographic.com/

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*