Chasse, trophées et questionnements

Histoire africaine ou histoire du Monde ?

La découverte, à la Biennale de Lyon de l’an dernier, de l’installation imaginée par l’artiste congolais Sammy Baloji suscite aussitôt la curiosité du visiteur intéressé par l’histoire coloniale de l’Afrique. 
Comme le fait un récit d’exploration agrémenté de vieilles photographies en noir et blanc déniché chez un bouquiniste.
L’artiste, dont on ne sait à peu près rien d’intéressant, se fait metteur en scène d’images collectionnées par deux grands musées d’ethnographie qu’il a mélangées avec les siennes, plus récentes.
Sammy Baloji  « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Les nombreuses pages d’histoire africaine écrites par les Blancs entre la seconde moitié du 19e [récits d’exploration puis de conquête] et la 1ère moitié du 20e [colonisation et cohabitation] sont riches en cartes et photographies qui ont contribué à exciter la curiosité des Européens et des Américains de l’époque et fait naître une curiosité pour le continent africain qui n’a pas d’équivalent dans les périodes antérieures, ni dans celle où nous vivons, marquée au contraire par la défiance à l’égard d’un monde travaillé par de vieux démons.
 

Une confrontation pacifique des représentations

Sammy Baloji  « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

L’installation de Sammy Baloji donne à voir un nombre d’images sans autre rapport apparent entre elles que leur appartenance à l’Afrique. Rien ne dit à priori quelles régions d’Afrique les ont inspirées. Libre au visiteur de les regarder et de penser ce qu’il veut.
« L’Album » de collages de Sammy Baloji est composé de huit planches encadrées sous verre à la manière des musées d’ethnographie.
Il a été réalisé en collaboration avec Christin Mwano, journaliste dans la province congolaise du Nord-Kivu.
Sammy Baloji  « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Les collages de L’ALBUM  rassemblent plusieurs séries de documents :
  • Photographies en noir et blanc datant de l’époque coloniale réalisées par le Cdt Henri Pauwels qui a dirigé une expédition au Congo entre 1911 et 1913.
  • Photos contemporaines prises par Christin Mwano
  • Photos réalisées par l’artiste dans la ville de Goma.
  • Aquarelles et images réalisées à partir des collections du Muséum d’Histoire Naturelle de New-York, retraçant une autre expédition dans l’ancien Congo Belge : celle du taxidermiste américain Carl Akeley, célèbre à son époque.
 

L’Afrique mise en boîtes et en images

Sammy Baloji « Hunting & Collecting », 2015. Vue partielle d’une double page du Livre qui en compte 32 au format 37.5 x 31 cm avec aquarelles et cartes. Présenté dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015
Sammy Baloji « Hunting & Collecting », 2015. Vue partielle d’une double page du Livre qui en compte 32 au format 37.5 x 31 cm avec aquarelles et cartes. Présenté dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015
Livre présenté sur un pupitre métallique à l’intérieur d’une structure symbolisant le diorama qui devait recevoir « Le Vieil Homme de Mikeno » [voir à la suite le Petit Lexique des Mots et Noms Propres]
Livre conçu à partir des matériaux suivants :
  • Dessin de Christin Mvano retraçant le parcours du Cdt Pauwels et utilisé ensuite par Carl Akeley.
  • La carte de ce dernier.
  • Les dessins des études minéralogiques de la société minière congolaise Gécamines [ Lexique à la suite du texte].

Petit Lexique des Mots et Noms Propres

Sammy Baloji  « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

PAR ORDRE ALPHABÉTIQUE
Carl Akeley. Taxidermiste américain né en 1864, décédé des fièvres au Congo en 1926. Il a été enterré non loin du Mont Mikeno où il s’était rendu en expédition cinq ans plus tôt et avait aperçu son premier gorille.
Sammy Baloji  « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Akeley avait mis au point des procédés originaux pour présenter ses animaux dont il tendait la peau sur des formes préalablement dessinées et fabriquées de manière à faire ressortir la musculature originelle de l’animal, installé ensuite dans un diorama.
Sammy Baloji.  Né en 1978 à Lubumbashi (sud-est de la R.D.C.
Colonie belge du Congo.  Initialement propriété du roi Léopold II de Belgique (1984 à 1908), le Congo est une colonie belge jusqu’à l’indépendance instrumentalisé de 1960, suivie de l’assassinat commandité de Patrice Lumumba, l’un des pères de l’Afrique moderne.
Sammy Baloji « Hunting & Collecting », 2015. Vue partielle d’une double page du Livre qui en compte 32 au format 37.5 x 31 cm avec aquarelles et cartes. Présenté dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 201
Sammy Baloji « Hunting & Collecting », 2015. Vue partielle d’une double page du Livre qui en compte 32 au format 37.5 x 31 cm avec aquarelles et cartes. Présenté dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015
Diorama.  Sorte de structure-décor imaginé par Akeley dans lequel l’animal est installé à l’intérieur de son environnement réputé naturel.
Gécamines.  A succédé en 1967 à l’Union Minière du Haut-Katanga. Aujourd’hui privatisée, la compagnie emploie environ 10.000 personnes pour exploiter les gisements de cuivre, étain, cobalt et zinc.
Sammy Baloji  « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Goma.  Capitale de la province du Nord-Kivu, située à plus de 1000 m d’altitude dans une vallée du Rift, cette faille de l’est africain qui descend jusqu’au Zimbabwe.
Kivu.  [prononciation kivou]. Province de l’est de la RDC divisée en 1986 en Nord, Sud et une troisième région.
Sammy Baloji « Hunting & Collecting », 2015. Vue partielle d’une double page du Livre qui en compte 32 au format 37.5 x 31 cm avec aquarelles et cartes. Présenté dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015
Sammy Baloji « Hunting & Collecting », 2015. Vue partielle d’une double page du Livre qui en compte 32 au format 37.5 x 31 cm avec aquarelles et cartes. Présenté dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015
Lubumbashi. Ville d’environ 2 millions d’habitants qui est accessible par la route depuis les pays voisins : Zambie et Zimbabwe au sud, tandis qu’elle n’est reliée à la capitale du Congo que par les airs. Ancienne Elisabethville, fondée au début du 20e siècle par les Belges, devenue pour un temps, après l’indépendance du pays, la capitale de la province du Katanga.
Sammy Baloji  « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Mont Mikeno.  Alt. 4.437 m. Volcan éteint de la chaîne de montagnes des Virunga, à proximité de la frontière avec le Rwanda.
Musées.  Les collections du  musée royal des Arts d’Afrique Centrale de Tervuren (à proximité immédiate de Bruxelles par le train) et  de l’American museum of Natural History de New-York, ont nourri l’imagination de l’artiste.
Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Sammy Baloji « Hunting & Collecring », 2015. Accrochage mural de « L’Album – The Album », encadrement sous verre de 40 x 66 cm. Extrait d’une série de 8 présentés dans l’installation de l’artiste à la Biennale de Lyon (automne-hiver 2015) dans le site du MAC. Photographie François Buffard ©, déc. 2015

Christin Mvano Yabauna.  Journaliste originaire du Nord-Kivu où il est né en 1978.
Henri Pauwels.  1903-1983.
Vieil homme du Mont Mikeno.  Surnom donné à son premier gorille par Carl Akeley.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*