Approche de l’invisible

 

… une absence en quelque sorte

J.M.G. Le CLÉZIO. Sur l’île de Raga (Océanie) :
« Je marche dans la montagne avec Charlotte. La route est une ancienne piste qui part de Melsissi et escalade la falaise presque en ligne droite, avec des pentes de quarante à cinquante pour cent. C’était autrefois la seule route carrossable qui traversait l’île d’ouest en est. Aujourd’hui on a du mal à imaginer un véhicule franchissant cet éboulis… » 
[SUITE AU-DESSOUS]

Il pensait à son père enfant

Pierre Joubert « Sans titre », date inconnue (vers 1960). Sourcing image : « Pierre Joubert, les scouts », Deutsche Spurbuchverlag, 1992 (bibliothèque The Plumebook Café)
Pierre Joubert « Sans titre », date inconnue (vers 1960). Sourcing image : « Pierre Joubert, les scouts », Deutsche Spurbuchverlag, 1992 (bibliothèque The Plumebook Café)
Pour grimper jusqu’au pied du piton rocheux et ne pas glisser sur l’e raidillon qu’il avait choisi d’emprunter, il devait s’agripper aux branches des arbustes.
 
[SUITE DU TEXTE DE J.M.G. LE CLÉZIO. « … À droite je vois le grand ravin où coule la rivière Medsissi. Au-dessus de nous, le sommet de l’île se perd dans les nuages. Charlotte me raconte qu’elle en a fait l’ascension quand elle était enfant. La ressemblance avec la dent noire du Pieter-Both à Maurice est frappante. Je pense à l’escalade que mon père en a faite quand il avait le même âge. »
 [SUITE AU-DESSOUS]
Sans indication de nom du photographe « Le Mont Pieter Both, île Maurice », altitude 820 m. Sourcing image : téléchargée sur internet.

Sans indication de nom du photographe « Le Mont Pieter Both, île Maurice », altitude 820 m. urcing image : téléchargée sur internet.

« Ce sont ces souvenirs qui font qu’on appartient à… »
J.M.G. LE CLÉZIO, texte cité.
 
SUITE DU TEXTE DE J.M.G. LE CLÉZIO. « La différence entre Raga et Maurice, c’est qu’ici le temps semble s’être arrêté au premier chapitre de l’occupation humaine. Il n’y a pas de grandes cultures comme à Maurice, champs de canne, de thé, de gingembre. Il n’y a pas non plus ces gros villages dans les vallées, et pratiquement aucune trace du monde moderne… »
 [SUITE AU-DESSOUS]

À mesure qu’il s’élevait, il voyait les choses différemment

Pierre Joubert « Sans titre », date inconnue (vers 1970). Sourcing image : « P. Joubert « Chefs-d’œuvre, tome 1 », éditions Alain Littaye, 1981 (bibliothèque The Plumebook Café)
Pierre Joubert « Sans titre », date inconnue (vers 1970). Sourcing image : « P. Joubert « Chefs-d’œuvre, tome 1 », éditions Alain Littaye, 1981 (bibliothèque The Plumebook Café)
« À mesure que je gravis la pente et que se développe le corps allongé de l’île,.. Par endroits, il faut escalader en se servant de ses mains. »
J.M.G. LE CLÉZIO, texte cité.
 
SUITE DU TEXTE DE J.M.G. LE CLÉZIO. « Les habitants de ces lieux se sont détournés du progrès et de la vie moderne, sont retournés vers ce qui les avait toujours soutenus :
la connaissance des plantes
la tradition
les contes
les rêves
L’imaginaire
S’il en était autrement pourquoi ces gens-là habiteraient-ils si loin de la côte, ces nids d’aigle à des heures de marche les uns des autres, comme au temps de leur première arrivée sur l’île ?
J.M.G. LE CLÉZIO, Raga (édité au Seuil en 2006)
 
 

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*